Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Electricité solaire, techno disruptive, va bouleverser le marché mondial de l’électricité d’ici 2030

Presque deux ans sans publier de billet sur l’énergie solaire sur ce blog, il s’est passé beaucoup de choses pendant ces mois. Je reviens à mes amour du solaire, avec un article constat 2015 et perspectives 2030, vision d’une révolution énergétique que rien ne pourra arrêter.

Le marché du photovoltaïque s’est mondialisé avec une forte croissance en Chine, au Japon et aux USA, et en croissance en Afrique, en Amérique du Sud, au Moyen Orient... Il n’y a guère que le marché européen qui fasse pâle figure. Le marché mondial du photovoltaïque est estimé à plus de 40 GW en 2014, et devrait passer la barre symbolique des 50 GW en 2015. Un peu partout dans le monde, l’électron solaire, coûte et coûtera moins cher que l’électron conventionnel fossile ou fissile rendu chez le client final, c’est l’ère mondiale de la parité réseau qui s’ouvre. L’électricité solaire devient compétitive pour tous, c’est une nouvelle positive pour la planète et les hommes.

Les surcapacités industrielles d’hier sont devenues les sous-capacités d’aujourd’hui. Les investissements progressent, dans une course à l’innovation et à la progression des capacités de production. Les leaders mondiaux comptent en GW avec de l’ambition, la compétition est rude pour proposer des produits toujours plus compétitifs. Il y a des consolidations, de l’intégration verticale, des disparitions…, avec une mondialisation complète du secteur. L’industrie solaire n’est pas centrée sur la seule production de panneaux photovoltaïque – où les chinois sont leaders - elle commence avec les machines et les procédés qui équipent les usines, comprends tous les matériels de transformation et de régulation de l’électricité, s’élargit jusqu’aux technologies de l’information pour optimiser la production/consommation au fil du soleil. Elle coopère avec les universités et centres de recherches, qui fourmillent d’intelligence pour faire progresser l’innovation.

Le secteur solaire est prometteur et va bouleverser le marché mondial de l’électricité ces 15 prochaines années, pour devenir la principale source de production pour l’humanité.

« L’intermittence » me direz-vous, est une tare intrinsèque qui limite l’usage du solaire, car le photovoltaïque ne produit pas quand il fait nuit et peu quand il pleut ou que le ciel est nuageux… Certes, mais la baisse des coûts que l’on a constaté dans le secteur solaire, est pareillement à l’œuvre dans le secteur du stockage avec l’accélération des investissements industriels pour les véhicules électriques. D’ici 5 à 10 ans, c’est l’ère mondiale de la parité réseau de l’électricité solaire avec stockage qui s’ouvrira.

Le temps de l’autonomie électrique sans dommage pour l’environnement n’est plus si loin. D’aucuns peuvent vouloir ralentir la progression du solaire, mais rien n’arrêtera la vague de cette clean-tech. Elle va rebattre les cartes des acteurs de l’énergie, c’est une technologie disruptive, technologie de rupture qui va permettre aux citoyens et aux villes de s’autonomiser tout en réduisant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. Secteur solaire, invité d’honneur de COP21 ?

Si vous pouvez légitimement douter de la prophétie d’un blogueur lambda, je peux vous dire que je ne suis pas seul à penser que la révolution solaire est en marche. Je voudrais mettre en lumière l’américain Tony Seba, conseiller de décideurs mondiaux, entrepreneur, auteur, professeur à l’université de Standford et au Massachusetts Institute of Technology. Un CV long comme le bras que l’on pourrait résumer à prospectiviste de haut niveau. Tony Seba a récemment publié un livre intitulé « Clean Disruption of Energy and Transportation: How Silicon Valley Will Make Oil, Nuclear, Natural Gas, Coal, Electric Utilities and Conventional Cars Obsolete by 2030 ». Je mets en lien une courte présentation pdf sur la « solar disuption » à l’œuvre selon Tony Seba.

A tous les déclinistes et pessimistes, je prends les paris que la disruption solaire va se produire et qu’elle viendra à bout des résistances des compagnies d’électricité, qui vont voir leur oligopole/monopole hérité du siècle dernier se dissoudre en moins de 15 ans. Même l’atom’cratie française finira par être vaincue par la seule technologie de fusion nucléaire maîtrisée : le soleil ! ITER deviendra une brocante inutile et hors de prix, tandis que nos réacteurs nucléaires – même le nouvel EPR- deviendront obsolètes. Quelqu’un pour en parler à Ségolène Royal, alors qu’elle croit encore à la fable du nucléaire fiable et compétitif pour la France ? Mettons à son crédit l’envie d’avancer dans la transition énergétique, les premiers pas mènent à la révolution, mais la ministre ne le sait pas encore.

Tag(s) : #Solar Buzz, #Environnement, #Energie; EnR

Partager cet article

Repost 0