Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Journal du dimanche du 28 mars 2016, sort un article qui illustre à perfection la volonté de l’atom’cratie de passer en force pour engager le projet d’Hinkley Point en Angleterre. Il est fait mention de clauses léonines en faveur du co-actionnaire chinois d’EDF, la CGN. « Le contrat accorderait des avantages excessifs au partenaire chinois ». Malgré ceux-ci, l’atom’cratie pousse au feu pour conclure l’engagement d’EDF, pour construire ces deux EPR quelques qu’en soient les conditions.

La CGT d’EDF, soutien de longue date à l’activité nucléaire d’EDF, que l’on pourrait songer sensible aux intérêts « communistes » chinois de la CGN, se positionne résolument pour un report du projet d’HP, à 90% des premiers résultats de la consultation interne…

Même si une majorité des administrateurs d’EDF selon le JDD, semble d’accord pour repousser le projet d’investissement d’EDF pour Hinkley Point à décider au Conseil d’Administration du 11 mai, l’atom’cratie en poste à l’Elysée, Matignon et Bercy va tenter d’arracher un vote favorable… Pour l’atom’cratie, l’EPR New Design à élaborer pour Hinkley Point doit aboutir coûte que coûte, c’est le mot d’ordre à défendre.

Il y a fort à souhaiter et à parier de l’accord d’investissement ne sera pas conclu le 11 mai. D’ici là, il faudra se montrer mobilisé et vigilant pour partager l’information qui concerne EDF et les citoyens français, l’électricien français étant un entreprise publique à 85%. L’atom’cratie est pleine de ressources et ne s’embarrasse pas de démocratie…

Tag(s) : #France atom’cratique, #Energie; EnR, #Economie; Nucléaire; Energie, #Ecolo-politique.gouv.fr

Partager cet article

Repost 0