Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que chacun se félicita de la vivacité de la démocratie - effondrement des extrêmes et faible abstention - aux scrutins de la présidentielle, les médias prennent quasi systématiquement l'angle de la solitude de FB, braqués sur le départ des sortants ralliés à NS. Attardons nous sur l'ampleur du nouvel élan démocratique qui a lieu avec le MoDem. « Non Jeff, t’es pas tout seul ». Car plus de 40 000 pré-adhésions spontanées (au 11 mai au soir) pour un nouveau parti politique à peine sorti de la virtualité, en 5 jours, c'est extraordinaire. Surtout que les médias traditionnels nous rabattent les oreilles que Bayrou est seul et que le MoDem va dans le mur… Cette vague d’adhésion est d’autant plus impressionnante qu’elle n’est le résultat d’aucune campagne publicitaire spectaculaire, juste la somme de volontés individuelles, de citoyens libres, décidés à s’engager pour changer la vie politique de leur pays.

Le discours de vérité (liberté, responsabilité & équité), est un discours qui mobilise des dizaines de milliers de français. Il est en résonance avec les préoccupations de notre génération. Il faut se féliciter de ces adhésions massives, preuve s'il en est, de l'appétit politique nouveau de nos concitoyens. La démocratie en sort plus riche, plus vive, plus belle.logo-MoDem.gif

 

Pour prolonger la réflexion sur le renouveau démocratique, je voudrais aborder les législatives. Rappeler que l’Assemblée Nationale sortante a une moyenne d’age de 57 ans. Notre génération des 18-40 ans n'y pas représentée, la parité demeure un vœu pieu. On a besoin de renouveler notre classe politique, de lui donner un sérieux coup de jeune, de la féminiser.

Maintenant, quatre points, que je vous invite à prendre en compte pour aborder les  candidats de votre circonscription. Le député à qui vous donnerez votre voix vous représentera-t-il ou sera-t-il le représentant du pouvoir contre vous ? Il s’agit du Pacte pour la Majorité Présidentielle (PMP), qui lie les députés qui se prévalent du soutien de Nicolas Sarkosy.

Le 1er, c’est : “Je voterai la confiance au Gouvernement qui se présentera à l’Assemblée Nationale”. Un engagement tout a fait compréhensible et logique. No comment.

Le 2nd c’est : “Je ne voterai jamais la censure”. Là, c’est un engagement beaucoup plus discutable. Même si la censure du gouvernement est un acte grave (et rare), se l’interdire, c’est donner carte blanche à Nicolas Sarkozy pour 5 ans. Même en cas de circonstances graves pour le pays, dans lesquelles un/une considèrerait que c’est son devoir de voter la censure. La/le député qui signe le PMP se coupe les deux mains dès le 18 juin, pour ne jamais censurer, même si sa conscience lui ordonnait (et que ses électeurs lui réclamaient).

Les 3ème et 4ème engagements sont : “Je m’engage à voter tous les budgets qui seront présentés à l’Assemblée Nationale et tous les budgets de la Sécurité Sociale qui seront présentées à l’Assemblée Nationale”. Comment peut-on être un député digne de ce nom, si on est lié par un engagement d’avoir, à l’avance et pour 5 ans, à voter les budgets proposés par le gouvernement et les budgets de la Sécurité Sociale ? Peu importe que les budgets présentés soient en déficit, inéquitables, qu'ils sacrifient certains sercteurs - environnement, hôpitaux, ... - qu’ils alourdissent la dette, les candidats députés du PMP sont pour, dès aujourd’hui.

 

Vous le comprenez, ces engagements sont ceux de toujours défendre le pouvoir devant les citoyens, et non de défendre les citoyens devant le pouvoir. Les candidats du PMP ne sont pas là pour défendre la libre information des citoyens, pour défendre les libertés publiques en France, pour faire vivre une diversité qu’ils prétendent représenter. Ils sont une armée de godillots en marche pour défendre la politique de Nicolas Sarkozy, point barre.

Ne vous réjouissez pas trop de l’opposition versus PS, c’est une autre armée de godillots qui votera toujours non. Contre, envers et contre tout, même ce qui relèverait du bon sens…

Et puis, il y a le MoDem, qui ne votera pas toujours oui, qui ne votera pas toujours non. Des femmes et des hommes qui considèrent que leur devoir est d’être libres pour défendre les intérêts de la Nation et des citoyens, les principes de la démocratie, … Le MoDem, ce n'est pas l'ambition d'un seul pour 2012, mais l'émergence d'un mouvement libre et engagé, pour faire avancer en France une sociale démocratie, moderne et écologique.

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0