Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un article du Journal Du Dimanche expliquant que Cécilia Sarkozy n'a pas voté pour son mari lors du second tour de la présidentielle a été caviardé, pour finalement ne pas paraître à la demande de l'actionnaire de référence de l'hebdomadaire, M. Lagardère him self.,

 

 

C’est le site nouveau site d’information Rue 89 qui l’a révélé aujourd’hui. C’est le 1er cas avéré de censure de l'ère Sarkozy, qui n’a pas encore pris officiellement ses fonctions de Président.

 

 

 

Personnellement, je me contrefiche de Cécilia n’ait pas voté pour son mari. Que des raisons personnelles l’aient poussé à faire de choix de l’abstention, c’est respectable, no comment. L’article qui aurait du être publié dans le JDD n’aurait sans doute ému que les lecteurs habituels de Gala, Voici et Paris Match, et ceux qui croient que la politique est une affaire de people. Rien de grave.

 

 

 

Ce qui est choquant, comme le révèle Rue 89, c’est ce coup de fil d'Arnaud Lagardère qui a conduit le directeur de la Rédaction, Jacques Espérandieu, à retirer au dernier moment l'article du "menu" du journal.

 

 

 

Ce qui est choquant, c’est que des membres de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy soient intervenus toute la journée du samedi pour faire pression sur Espérandieu, pour finalement en appeler au boss du groupe Lagardère, pour qu’il mette au pas son directeur de rédaction. C’est un acte grave pour le respect de la liberté de la presse. La règle d’or veut qu’un actionnaire n’intervienne pas dans le contenu éditorial de son journal, c’est pour cela que l’on met un « r » majuscule à Rédaction. Même si Arnaud Lagardère considère Nicolas Sarkozy comme son frère, cette filiation ne devrait pas interférer pour aller jusqu’à censurer le contenu du JDD.

 

 

 

Rue 89 se paye là un scoop de 1ère main. On remarquera que c’est nouveau site d’information sur internet qui a levé cette sombre affaire. Je voudrais dire à mes amis de droite, et à tous les français (au moins les 53 % qui ont voté pour NS), que ce n’est pas là du buzz d’opposition stérile, pour saper l’image et l’aura du nouveau Président. Non, il s’agit de s’interroger sur les contre-pouvoirs qui restent aux citoyens, quand le parti en place essaye de museler la presse (qui plus est pour une info people). Comment croire aux promesses de « j’ai changé » quand ses méthodes de pré-gouvernant sont les mêmes que celui du général en campagne électorale ?

 

 

 

Ceci n’est pas un détail ni une anecdote d’après campagne. Cette tentative de censure abîme un peu plus la démocratie (séparation des pouvoirs), alors que le quinquennat n’a pas commencé. Ayant accepté le verdict sans équivoque des urnes, sensible au discours mesuré de NS depuis le 6 mai, sans même m’être attardé sur l’escale maltaise, j’étais gré de l’ouverture affiché du futur gouvernement attendu, … Seulement voilà, il y a l’affaire de la censure du non vote de Cécilia au JDD qui obère l’avenir et qui m’inquiète. Heureusement qu’il y a internet pour retrouver la valeur de l’indépendance de l’information. Agora Vox, Rue 89, Bakchich, et autres portails « citoyens » d’un genre nouveau, les blogs, ... seront indispensables dans la construction du contre pouvoir.

 

 

 

Reste aussi le bulletin des législatives ;-)

 
 
 

 
 

 

 

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0