Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est tard, je sors d’un autre « social meeting » européen. Allemands, polonais, italiens, danois, finlandais, français, … tous rassemblés autour d’un nouveau projet aux objectifs définis de veille et d’intelligence économique. Toutefois, comme c’est le soir, la discussion a dérivé sur des sujets éloignés de nos préoccupations immédiates et opérationnelles.

Après la déroute de mai dernier, existe-t-il encore un projet, une volonté de destin commun, un modèle social que nous pourrions proposer au monde ? Si le modèle européen ne s’affirme pas d’emblée en plein, on convient rapidement qu’il l’est en creux, en comparaison des autres modèles de part le monde.

 
C’est un fait, ce qui nous rassemble entre européens a plus d’ampleur que ce qui nous fait diverger. Les européens ont des valeurs qui les différencient des américains du nord, nos cousins les plus proches. Nous nous retrouvons sur des valeurs essentielles de social-démocratie qui font défauts aux USA. L’estime et l’honorabilité ne sont pas ici, directement et uniquement  proportionnels aux revenus annuels. L’intégration de cultures ancestrales et de peuplent aux langues différentes, nous imposent d’embrasser la diversité pour trouver une voix commune.

Mais comment avancer ? Comment pouvoir intervenir sur son propre gouvernement, quand il cogne sur Bruxelles pour satisfaire ses intérêts stratégiques agricoles, quitte à manquer les rendez vous de l’histoire ? Soyons sérieux, le « ram dam » que  fait la France sur le mandat du commissaire européen aux négociations de l’OMC est tout à fait odieux et non avenu. Jusqu’à quand allons revendiquer de dépenser près de 50 % du budget commun pour soutenir une agriculture intensive qui créée des dommages significatifs à l’environnement (eau et sol principalement) alors que nous laissons en déserrance les chantiers de la recherche, de l’éducation supérieure, des infrastructures, … Sans parler de la question du budget commun 2007-2013 qui n’est pas réglée, et qui n’offre comme issue aux nouveaux entrants que le choix du dumping fiscal, avec comme résultat des délocalisations en France et ailleurs ! Et je n’aborde même pas que nos subventions agricoles favorisent une immigration sub-saharienne que nous avons tant mal à combattre aux abords des enclaves espagnoles…


L’Europe marche sur la tête. Non seulement nous n’avons plus de projet, mais qui plus est, le blocage actuel est complètement contreproductif au niveau macro-économique et social. Peut être serait il temps de rebattre les cartes, de poser l’équation de la réalité sur la table du peuple européen.


Confrontations
Europe a invité Michel Barnier, Elisa Ferreira, Mario Monti et Dariusz Rosati à son assemblée générale du 15 septembre à Bruxelles. Il en ressort que les questions culturelles doivent être une priorité, pour nous permettre de dégager des valeurs et des objectifs communs, en vue d’implémenter les réformes nécessaires à notre mode de développement solidaire.

 
Par  manque d’ouverture d’esprit aux autres, les français ont créé un séisme. Mais ils n’ont pas écouté les leçons du référendum, et encore moins les conséquences de leur vote. Il est urgent d’ouvrir un dialogue trans-européen où l’Union devienne une valeur de protection partagée, pour trouver des réponses à notre question identitaire dans une mondialisation qui s’accélère.

 
Il ne fait aucun doute que sur le chemin de la construction européenne, chacun devra faire des efforts et s’ouvrir aux autres.
Être européen n’est pas inné. Nous sommes confrontés à notre responsabilité (individuelle et collective), et le besoin d’une nouvelle éthique politique est patent.

 

Deux chantiers urgent sont devant nous :

- établir un agenda politique clair pour faire revivre la Stratégie de Lisbonne

- construire une co-responsabilité des Etats, de l’Union Européenne institutionnelle et de la société civile

 
Peut être que la génération qui monte voudra bousculer les veilles habitudes. Au moins vais-je essayer de le croire ce soir en m’endormant…

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0