Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NS est un bon stratège, qui maîtrise avec un certain brillot, ses agendas politiques en fonction des échéances. Après une campagne qui flirtait avec l’extD et la provocation, sa stratégie d'ouverture d'avant les législatives va lui valoir une Assemblée aux ordres. Avec, en sus des médias dociles et le bénéfice des 100 jours (et NS cours vite le bougre, hier en Allemagne, aujourd’hui à Toulouse, demain ?), il est tranquille pour le début du quinquennat.

Son gouvernement nommé ce jour est une sorte de "gouvernement d'alliance nationale", affichage des meilleurs de chaque camp, comme en rêvait FB et ses oranges. Il sera toujours temps de réajuster, voir de droitiser un peu après le 18 juin, une fois les législatives passées. Mais on peut déjà signaler que l’opposition à ce "gouvernement d'alliance nationale pro-présidentielle » sera très difficile.

Accrocher Bernard Kouchner sur le tableau des ambitions était une chose « facile » pour un french doctor à l’égomédiatique. Martin Hirsch, président d’Emmaüs France nommé "haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté", c’est un signal de l’Abbé n’est pas mort pour rien. Le libellé « solidarités actives » est en lui-même une perle de com. Enrôler le socialiste Jean-Pierre Jouyet, signataire du manifeste des Gracques (ces hauts fonctionnaires partisans d’une alliance Bayrou- Parti Socialiste), c’est faire d’une pierre deux coups, contre le PS et Bayrou. Ce dernier est trahi par un des siens, Hervé Morin. Son ancien porte-parole de campagne présidentielle obtient un ministère régalien, ce qui n’est pas peu comme gage au centre (et comme pierre contre/dans le jardin du MoDem).

L’installation de Rachida Dati à la Justice dégonfle par avance toute tentative de diabolisation raciste de la future politique sécuritaire. Saluons la modernité de Sarkosy d’avoir su nommer une fille d’immigrés à la tête d’un ministère régalien. Et là aussi, le coup est double. En sus du signal que par son travail l’on peut, quel que soit son origine, être issu d’un milieu très modeste et finir à la tête de l’Etat, le plaidoyer de l’excuse sociale aura moins de portée dans les prétoires. Espérons que Rachida Dati puisse participer activement à bannir le racisme de certains tribunaux.


JL Borloo se consolera de Matignon au grand ministère de l'Economie, des Finances et de l'Emploi. C’est une caution "sociale" et un nouveau gage autres centristes.

Enfin, en nommant le Alain Juppé numéro 2 du gouvernement en charge du développement durable, il honore la promesse faite à Nicolas Hulot et fait plaisir à tous ceux qui ont signé le Pacte Ecologique. Par la même, il fini de tuer les Verts qui ne se relèveront très durement des législatives.

 

Finalement, il ne va bientôt rester que Brice Hortefeux et son ministère de l’immigration, l’intégration et l’identité nationale pour cristalliser contre lui l’opposition démagogique. Quoi qu’ « intégration » soit là pour adoucir « l’identité nationale » et que le co-développement offre une face généreuse et positive.

 

J'ai beau n’avoir voté pour NS à aucun des deux tours, chapeau l’artiste. Faire un gouvernement « d’alliance nationale » après une campagne très à droite, va rapporter de gros dividendes aux législatives. Qui plus est, cela devrait anesthésier l’opposition du PS et tactiquement amoindrir largement l’émergence du MoDem.

Faire virtuellement disparaître l’opposition, est-ce profitable aux gouvernés ?

5ans, c'est long pour qui n’est pas sarkosyste ...

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :