Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Même avec un JM Colombani poussé à la porte du directoire du Monde, ce journal papier reste mon quotidien de raison, celui qui de temps en temps allume encore un peu de lumière critique et argumentée. Pour combien de temps ?

 

Ainsi, je partage avec vous la rubrique « vu et commenté » de Jacques Buob datée du 23 mai dernier : « Et les lecteurs dans tout ça ? ». Le billet de JB n’a rien à voir ou presque avec JMC et le Monde, puisqu’il porte sur  "Reporters", nouvelle série sur le monde des médias qui passe que Canal+ :

 

L’histoire se passe dans un quotidien qui vit les temps durs des journaux de papier. Une grosse boîte du CAC 40 ou assimilée est entrée dans le capital. Côté rédaction, un directeur qui est un mec bien, un journaleux à l'ancienne respecté (voir aimé) par son équipe. Un peu fatigué, un passionné qui a sacrifié sa vie à un boulot qu'il n'a cessé d'aimer passionnément et qu'il aime encore. La presse, c'est sa vie.

Côté des actionnaires, ce n’est pas le goût de l’information et de la presse libre qui motive l’investissement, bien au contraire. La Société des journalistes ne conservera pas bien longtemps sa minorité de blocage. Ces gratte-papier ni entendent rien en stratégie industrielle et financière.

15 % d'effectifs en moins, et une nouvelle équipe pour une nouvelle formule : voilà ce qu'annonce une petite gestionnaire, chignon et lunettes, qui scrute les comptes et se vante de n'avoir pas de vie sentimentale. "Pour moi, dit-elle, le journal c'est 45 % de recettes de publicité. Si on est en dessous c'est tout le business plan qui s'effondre. Les journalistes sont peu au fait des impératifs économiques." Il faudra donc commencer par arrêter de publier des affaires mettant en cause des entreprises qui font de la pub dans les pages. Révéler un scandale sans précaution et ce sont des budgets qui s'envolent. "Et les lecteurs dans tout ça ?", tente le patron de la rédaction. "Le lecteur ?, elle réplique, c'est un appât pour attirer les annonceurs."


Tout cela ne pourrait être qu’un commentaire sur une nouvelle fiction française. Et puis tombe la conclusion du Jacques Buob, un aveu en creux que ce sujet, cette histoire, il la connaît bien : « Franchement, on s
'y croirait ». JB nous avoue en 5 mots que "Reporters" est une série plus que réaliste. « Reporters » flirte avec la vérité pour interroger l’environnement médiatique qui nous façonne. Le temps de cerveau disponible pour coca, ce n’est pas vrai que pour TF1, plus subtilement et sournoisement, ça envahit les médias « de référence ».

Et il y a de quoi s’interroger, quand on a encore le courage d’ouvrir un vrai journal papier. Notre environnement médiatique est atteint de sarkozisme, et notre petit monde politico/médiatique parisien n’y trouve rien à redire.

Laurent Solly est nommé Directeur Adjoint de TF1, alors qu’il était le directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkosy. Rien d’étonnant quand on a déjà vu le président de la République qui fêter sa victoire d'élection avec Martin Bouygues, propriétaire de TF1. Au moins, ça a le mérite d’être clair, TF1, est « vraiment une machine de guerre pour la propagande » comme l’a dit la juge Eva Jolly sur RTL.


La bonne nouvelle, c’est qu’avec les nouveaux médias numériques, TF1 devrait perdre des parts de marché. Je ne saurais trop vous recommander, en ces temps de berlusconisation avancée de la France (F2 est autant concerné que TF1 sur ce point), d’abonner votre ordinateur à Rue 89.  Et celui de votre grand-mère aussi ;-) Eteindre sa télé, ou ne plus regarder l'actualité de la France qu'au travers du prisme des JT étrangers est une solution complémentaire. Multiplier les points de vue le seul antidote.

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :