Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l’actualité énergétique, les sujets ne manquent pas : ouverture du capital d’EdF, sacrifice des filières de production d’électricité renouvelable par l’Etat (enfin, par le Corps des Mines pour être précis …), léger reflux du prix du brut, ou encore cris d’orfraie concernant la hausse du prix du gaz.

Mais de quoi la France souffre-t-elle pour restée une éternelle adolescente, tout en infantilisant ses citoyens ? Comment peut on encore s’en remettre à l’Etat, convoquer le fameux principe de service public, pour tenter contrer l’augmentation de 12 % des prix du gaz, demandée par Gaz de France.

Enfin, soyons rationnels. Le prix du gaz est indexé au niveau mondial sur celui du pétrole (2 ressources par ailleurs finies et émettrices de gaz à effet de serre, mais c’est une autre histoire). Comment en France, par miracle, faudrait-il ne pas répercuter l’augmentation du coût de la ressource aux consommateurs ? Et quand le pétrole flirtera durablement avec les 80 ou 100 $, ont invoquera encore une spécificité française ? Y aura-t-il un autre déficit « de l’énergie », après ceux de la sécurité sociale et des retraites ? A croire qu’on aime creuser des trous …

 

Au-delà de toute considération pour l’effet de serre, le prix de l’énergie est un des seuls facteurs pour accélérer l’efficacité énergétique. Plus cela me coûte cher de me chauffer, plus j’investi rapidement dans l’isolation, dans une chaudière à haut rendement, dans un chauffe-eau solaire, … C’est plus efficace qu’une réglementation, nous qui aimons tant résoudre les problèmes à coup de lois et circulaires.

Par contre, donner les moyens aux gens d’investir est nécessaire. Et comme le crédit d’impôt pour l’efficacité énergétique ne s’applique pas aux logements sociaux, ni aux municipalités, il est plus qu’urgent de doter l’Ademe de moyens suffisant. Après la coupe dans son budget, la taxe sur les grosses voitures est une goutte d’eau, sans commune mesure avec les moyens nécessaires. Arrêtons de gesticuler, de prendre des postures, et prenons le vrai problème à bras le corps. Messieurs du PS, battez vous pour une vraie cause sociale : pour réduire la consommation d’énergie dans l’habitat social, précaire, chez les classes moyennes... En un mot, soyez pertinent et forcez l’audace du gouvernement.

 

Bref, beaucoup de polémiques et de bruits dans le landerneau parisien, en dehors de toute rationalité, où l’on passe à côté des vrais problèmes. Peut être aurait on du présenter les choses autrement ?

Français, regardez comme vous êtes chanceux. Gaz de France baisse le tarif de votre abonnement, par l’effet conjugué des gains de productivité et de l’ajustement des marges. Et la hausse du coût du gaz ne sera que de 12 % !!! Au Canada, l’association des compagnies de gaz annonce des hausses comprises entre 20 et 50 % pour cet hiver. Et quand on sait le froid qu’il y fait, la facture sera autrement plus rude. ;-)))

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0