Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernier jour avant la rentrée, dont je profite pour faire un billet sur les Rencontres d’Arles 2007, avant de les ranger dans la boîte à souvenirs d’été. Cette édition était plus chiche (50 expos) que celle de 2006 (67). Moins de pérégrinations dans la vieille ville romaine donc, exploration de l’Inde (très présente cette année) et surtout une rencontre : le travail de JR.

 JR-en-Arles-07.JPG

Photos monumentales sur les murs extérieurs de l’Atelier des forges, en accès libre, dans la forme et l’esprit de JR. Il faut préciser que JR est un photographe clandestin, qui converti ses clichés en affiches, pour exposer dans la rue. Sa galerie permanente, c’est le monde et l’espace urbain, où son art nous interpelle. Saltimbanque de l’image, JR se tient volontairement à l’écart des institutions culturelles et occupe l’espace public sans autorisation. Au moment où l’image est partout dans notre quotidien - surtout publicitaire d’ailleurs – JR se fait artisan d’humanité. Et avec du papier, un ballais et de la colle, son appareil en bandoulière, il arpente le monde pour mettre sous nos yeux un rappel à la vie.

 

La ligne artistique de JR est claire : humaniser les murs et celui qui regarde le mur. C’est ce qu’il a fait aux Bosquets, à Clichy-sous-Bois dans le fameux « neuf cube », pour donner à voir autrement ses habitants avec « 28 millimètres, portrait d’une génération ». C’était en 2004, et cela a beaucoup participé à révéler son talent. Par le medium artistique, la banlieue devenait accessible aux bourgeois…

 JR-collagetryptique.jpg

 

Dans l’actualité de JR, il y a surtout le projet Face2Face, qu’il mène avec un comparse d’aventure, Marco. Prenez un photographe clandestin et un mathématicien tunisien nomade qui vit en suisse, et vous obtenez une action de paix au Proche-Orient. Face2Face, c’est une folie diplomatique, complètement hors cadre qui met dans le mille.  

Dans ce lieu saint pour le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, cette région minuscule où ces gens se ressemblent, et pourtant se déchirent et se combattent presque sans fin, JR les a mis face à face. Le projet Face2Face consiste à faire des portraits de Palestiniens et d'Israéliens faisant le même métier et de les coller face à face, dans des formats géants, à des endroits inévitables, du coté Israélien et Palestinien. L’objectif est que chacun rie et réfléchisse, en voyant le portrait de l'autre et son propre portrait. Une relativisation de la différence à grande échelle, pour une compréhension mutuelle accessible à chacun, qu’elle belle idée. C’est direct et ça parle à la part d’universalité qui sommeille en chacun.

JR et Marco viennent de sortir le livre de cette aventure donquichottesque. Et si pour eux, aujourd'hui, « Face2Face » est nécessaire, ils espèrent revenir dans quelques années pour « Hand in Hand ».

 

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0