Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le non cumul des mandats est un sujet qui me tient à cœur, et j’en ai déjà parlé plusieurs fois (Arrêtez de faire du vieux avec du vieux : stop au cumul des mandats / Le cumul des mandats, une (déplorable) exception française). Cette fois, l’actualité, c’est que je ne sois pas seul à faire ce constat, et qu’une pétition en ligne ait été lancée. Notre pays est l’un des seuls en Europe, où des responsables politiques cumulent plusieurs fonctions électives. Alors que les parlementaires français ont pour 85% d’entre-eux au moins une autre responsabilité locale, ils ne sont que 16% en Italie, 15% en Espagne, 13% en Grande Bretagne et 10% en Allemagne. En France, être un élu politique est devenu un emploi, où il ne faut pas forcément travailler plus pour gagner plus ! Les propositions de la commission Balladur ne vont pas assez loin. Limiter les mandats entre une fonction ministérielle et un mandat électif ou une activité professionnelle, ne va pas reprogrammer pour la réforme notre logiciel politique national, même si ce serait une avancée.

 

Le site œuvrer part du principe que l’élu n’est pas un employé, et que son mandat n’est pas un job. Un engagement profond et sincère pour un mandat nécessite que l’on s’en occupe à plein temps. Aux français de s’exprimer, de dire s’ils acceptent que le microcosme politique français fonctionne en vase clos en cumulant pouvoir et prébendes, ou s’ils souhaitent un renouvellement pour mieux partager les responsabilités locales et nationales.

 

Si vous êtes d’accord avec les quatre alinéas suivant, vous pouvez signer la pétition en ligne, pour :

- que tout citoyen puisse accéder aux responsabilités sans risquer sa vie professionnelle ;

- que les élus bénéficient d'un statut et des droits sociaux leurs permettant de s’acquitter de leurs tâches à temps plein ;

- l'interdiction stricte de cumuler deux mandats ou fonctions électives ;

- limiter à deux mandats électifs dans le temps pour un même poste.

 

 

Fréquentant des élus locaux et nationaux dans le cadre de mes activités professionnelles, je puis témoigner que nous avons franchement besoin de cette réforme, de bon sens, pour l’état sanitaire de notre démocratie. Le cumul des mandats déresponsabilise la décision politique, où l’élu n’a pas le temps d’appréhender ses dossiers. Sans même vouloir que l’édile passe un peu de son temps pour aborder ouvrages de prospective et en d’évolutions sociétales, il est nécessaire qu’il se consacre à 100 % à son unique mandat. Le non cumul est la réforme pour une démocratie moderne, matrice du renouvellement de notre mieux vivre ensemble.

 

 

P.S. merci à Olivier Azeau de m’avoir fait découvrir cette initiative.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0