Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après un sondage et quelques manœuvres d’appareil, sans recours à des primaires, François Bayrou a tranché pour Marseille, la tête de liste du MoDem pour Marseille 2008 sera Jean-Luc Bennahmias. Le député européen ex-Vert devenu Orange et fondateur du MoDem, membre de la commission nationale des investitures du Modem, a été finalement préféré au président de l’UDF 13 et allié de JC Gaudin, Jacques Rocca-Serra.

JLB a lancé sa campagne le 20 décembre, avec comme angle politique le thème de la « haute qualité » décliné dans trois domaines : l’environnement, l’économie et le social, la vie démocratique. Pas certain que la « haute qualité » soit comprise des marseillais jusqu’à motiver le bulletin de vote, quand c’est le minimum qualitatif qu’il faudrait viser pour la propreté ou la démocratie locale. Faire plus, sera déjà faire mieux… On ne pourra reprocher à JLB son manque d’ambition pour Marseille, mais si Marseille est une ville de mode et de création vestimentaire, la ville n’est pas encore associée à la haute couture, et cette « haute qualité » fait un peu pédant pour séduire les marseillais. Sur le fond, je me réjouis que l’on veuille faire de Marseille une ville leader du développement durable, vitrine méditerranéenne d’une réussite économique et sociale, dans une saine gouvernance politique. Y a du boulot, tant l’on part de loin.

bennahmias.pngSur la forme, au-delà de cette « haute qualité », l’équipe MoDem Marseille 2008 n’a pas l’air prête. Le blog de campagne de Bennahmias n’a même pas de nom de domaine propre, affublé d’un over.blog.com pas très professionnel. Et ce n’est rien vis-à-vis du manque d’investissement graphique. Franchement, quand on voit cette couverture d’invitation à la conférence de presse de lancement de campagne, on se demande si le graphiste a passé le bug de l’an 2000, on se croirait dans les années 80.

JLB, on n’est plus chez les dilettantes de la politique verts ! Un parti qui vise la position centrale sur l’échiquier marseillais doit jouer dans la même division que ses adversaires, et s’en donner les moyens. Le MoDem a beau être un parti de commandos de rénovation de la vie démocratique française, il ne peut jouer la partie dans la 2ème ville de France en amateur. La vie des idées, surtout politique, c’est avant tout de la communication. La bataille des municipales va être rude, et les enjeux aiguisent les appétits. Comme l’UMP a déclaré l’état d’urgence électoral pour Marseille, Toulouse et Bordeaux, villes acquises à la majorité qui pourraient basculer à gauche - menace confirmée par de récents sondages – les grosses machines UMP / PS vont tourner à plein, dès la rentrée de janvier 08. Le rouleau compresseur de la com va dérouler, il est plus que temps d’embaucher un graphiste ;-)

La liste du MoDem pour Marseille 2008 : JL Bennahmias (ex-Verts) sera tête de liste dans le 6-8, Miloud Boualem (ex-UDF) dans le 1/7, Christophe Madrolle (ex-Verts) dans le 4/5, Mohamed Laqhila (ex-Verts) dans le 13/14 et Saïd Ahamada (responsable associatif) dans le 15/16. Jacques Rocca-Serra n’a pas encore trouvé de place dans l’équipe de campagne 2008. Restera-t-il au MoDem, ralliera-t-il le Nouveau Centre ou un satellite local de JC Gaudin ? JRS et ses amis ont été piqués au vif par cet arbitrage en faveur de JLB : « deux listes de gauche vont s’affronter, celle de Guérini et de Bennhamias » se répandaient-ils, ces jours-ci.

Tag(s) : #Marseille 2008 et au delà

Partager cet article

Repost 0