Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour renouveler un peu le rythme de ce blog, parce que je n’ai pas un seul sujet pour dérouler le fil de ma pensée, mais une multitude sur lesquels rebondir, nouvelle rubrique et format de billet : « chronique de la semaine ». Quelques lignes sur ce que j’aurai trouvé de saillant dans l’actualité hebdomadaire. Inaugurée avec la 3ème semaine de l’année 2008, ce samedi 19 janvier.

La com du m’omniprésident déraille. A force de s’agiter et de s’afficher, les français se sont lassés et sa quotte de confiance est dans le négatif. C’est un belge chez Taddéï, qui nous racontait jeudi dernier une histoire française (à partir d’1h14 sur la e-vidéo en lien). Celle d’un futur président, père noël  du pouvoir d’achat, qui a fait campagne sur la rupture. Avec ses amis fortunés (Bouygues, Lagardère, Bolloré, …), il en a mis plein les médias à tous les français, avant, pendant, après, … Ensuite, entre une croisière sur un yacht de luxe et des voyages en jet privé prêté, ce président a continué de jouer la comédie de la rupture sur les écrans télés. Sauf que de rupture, il n’y aura pas, car le père noël n’existe pas et les caisses sont vides. Le nouveau président n’est pas là pour réhabiliter la valeur travail (quoi qu’il en dise), mais pour continuer une histoire qui dure depuis plus de vingt ans. Celle qui a vu le transfert de la richesse produite, aller d’avantage vers le capital que vers le travail. Dans cette répartition dynamique, le capital a pris 9 points de PIB au travail en 20 ans. Travaillez plus pour quelques miettes, ce sont les rentiers et les financiers qui continueront de se gaver, comme ils le font tous les jours d’avantage depuis deux décennies. La pipolisation de la politique n’est faite que pour donner le change…  Si le bon peuple savait…

« L’intérêt de la République, c’est qu’il y ait beaucoup d’hommes et de femmes qui espèrent … », a dit l’omniprésident. A ce train d'enfer, on ne va pas tarder d’entendre que si la France va si mal, c’est qu’il y a trop d’athées et que les églises sont vides… Sarkozy voudrait pousser les français vers la religion, nouvel opium du peuple redécouvert. J’y reviendrai dans un prochain billet, j’ai la laïcité qui me démange !!!

Tata, vous connaissez sans doute cette compagnie indienne qui vient de lancer la voiture la moins chère du monde, la Nano, à 100 .000 roupies soit 1.700 euros. La presse planétaire a fait des manchettes sur cette voiture hyper low cost, destinée aux pays émergents, qui viendra tôt ou tard, prendre des parts de marchés et bouleverser le business modèle des constructeurs européens. Ceux qui nous vendent des voitures toujours plus chères, plus lourdes, plus High-tech, … pour justifier leurs marges. Ces mêmes constructeurs qui n’ont jamais crus à la voiture écologique devraient être encore plus bousculés par le même Tata, qui vient de signer un accord avec une PME française, pour développer et fabriquer en grande série, la voiture à air qui existe déjà. Pensez, une voiture qui ne consomme pas un litre de gazole ou d’essence pour avancer, c’est trop beau pour intéresser la grande industrie franchouillarde. M. Nègre, « malheureux » ingénieur et chef d’entreprise français, n’a trouvé que portes closes chez Renault, Peugeot et consort. Tata a sorti le carnet de chèque, et c’est grâce aux indiens que l’on pourra rouler en ville sans dégager un gramme de CO2. Merci Tata, qui a dit que le patriotisme économique avait un sens ? ;-)

Autre bonne nouvelle, la condamnation de Total pour la catastrophe de l’Erika. Avec cette nouvelle « jurisprudence  Erika », le droit français reconnaît le préjudice écologique et fait payer 192 millions d’euros au responsable par destination, pour indemniser les différentes parties civiles. C’est une peine légère, en regard des bénéfices de la compagnie (plus d’1 milliard par mois). Mais c’est néanmoins une victoire de l’écologie contre l’impunité des pétroliers. Le droit terrien prime sur les règles maritimes internationales viciées. Juste en passant, on aurait pu taper plus fort au portefeuille. Aux USA, les victimes de l’Exxon Valdez avaient obtenu 2,5 milliard de dollars d’Exxon en 1989.     

 

Tag(s) : #chronique de la semaine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :