Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Caisse d’Epargne innove pour la définition de sa stratégie de développement durable. Ce ne sont plus seulement quelques têtes dans un bureau qui définissent la politique du groupe en la matière, mais également les internautes, et particulièrement ceux impliqués dans l’environnement. Du moins, c’est que prétend la nouvelle opération « bénéfices futur » initiée par le groupe Caisse d’Epargne.  Un portail collaboratif a été lancé début 2008 pour recueillir propositions et avis. Et l’équipe d’animation de ce portail suscite la participation des blogueurs, misant sur leurs contributions et sans nul doute sur l’effet buzz …

B--n--fices-Futur_logo_bvHDYg.gif
C'est ainsi que j’ai reçu un courriel depuis le blog d’Héloïm Sinclair, repéré pour son positionnement sur l’énergie et l’environnement. Sans doute le billet sur l’offre photovoltaïque de la banque de l’écureuil avec Solaire Direct, aura été une balise … Comme l’équipe de « bénéfices futur » m’a gentiment invité à proposer des idées que pourrait reprendre le groupe Caisse d’Epargne, en voici une en partage, que vous pouvez noter sur le site de « bénéfices futur » : que Nexity se mette à l’heure du changement climatique.

La Caisse d’Epargne, ce n’est pas qu’une banque qui gérait historiquement le Livret A. Dans le giron du groupe CE, il y a le promoteur immobilier Nexity, leader français avec un chiffre d’affaire annuel de presque deux milliards d’euros. Nexity réalisant 80 % de son activité dans logement, et 16 % dans l’immobilier d’entreprise, cette branche de la Caisse d’Epargne est donc particulièrement concernée par l’application du développement durable. L’activité de Nexity est consommatrice de ressources naturelles, mais aussi et surtout d’énergie sur la durée de vie des immeubles construits. Ainsi, Nexity, malgré son slogan « une ville d’avance », n’est pas très avancé (loin s’en faut), dans la production de biens immobiliers de très basse consommation d’énergie, voir à énergie positive. Comme tout promoteur immobilier, le principal ressort de gouvernance de Nexity est le profit (balance entre le coût de construction et le prix de vente, sans préoccupation des charges), et la société se contente de réaliser des opérations au niveau de la réglementation thermique. Attendu qu’avec l’évolution de cette réglementation, la référence 2012 sera le bâtiment basse conso (< 50 kWh/an/m²), je propose que Nexity devance la loi, et anticipe la montée en puissance des nouveaux standards dès maintenant. Ainsi, Nexity devrait proposer une stratégie pour monter en puissance (et en compétence) pour proposer d’ici 2012, 75 % de ces opérations immobilières en basse consommation et 25 % à énergie positive. Nexity ne doit pas se contenter d’attendre l’évolution réglementaire pour commencer à proposer du basse consommation d’ici 2013. J’invite donc le groupe Caisse d’Epargne à prendre en main la gouvernance d’activité de Nexity, pour que ce promoteur immobilier se mette à l’heure du changement climatique.

 

 

 

Business as usual

(Nexity continue comme aujourd’hui)

Stratégie « bénéfices futur » pour Nexity, qui produit des biens immobiliers qui dépasse le niveau réglementaire (en % de sa prod annuelle).

2008

100 % en RT 05

15 % en Basse Conso

5 % à énergie positive

80 % en RT 05

2009

100 % en RT 05

30 % en Basse Conso

10 % à énergie positive

60 % en RT 05

2010

100 % en RT 05

45 % en Basse Conso

15 % à énergie positive

40 % en RT 05

2011

100 % en RT 10

60 % en Basse Conso

20 % à énergie positive

20 % en RT 10

2012

100 % en RT 10

75 %  en Basse Conso

25 % à énergie positive

 

 

C’est une stratégie ambitieuse, car aller au-delà des exigences réglementaires n’est pas encore dans la culture des opérateurs immobiliers. Néanmoins, c’est la seule stratégie que permettra à Nexity de proposer réellement « une ville d’avance ». Le secteur du bâtiment, a besoin de leaders qui inventent une culture d’entreprise adaptée aux enjeux du changement climatique. Cette stratégie de l’excellence et de l’innovation, sera sans nul doute rentable, car tant les propriétaires que les locataires, préfèreront des biens à faibles charges (conso d’énergie) que des passoires thermiques. Les pionniers d’aujourd’hui sont les leaders de demain. Nexity doit se différencier dès aujourd’hui sans attendre 2012. Espérons que « bénéfices futur » l’y incite.

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0