Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Europe en catimini

Cette semaine, avec le parlement réuni en Congrès à Versailles puis le vote à l’Assemblée et au Sénat, la France parachève le plan B du « mini traité de Lisbonne», presque 3 ans après le « non » référendaire. Je n’étais pas favorable à un nouveau référendum, car les français auraient pu s’en servir comme d’un défouloir national contre la politique générale de Sarkozy, plutôt que de répondre à la vraie question sur l’avenir de l’union européenne. Un trou d’air de popularité omniprésidentielle qui aurait détourné l’enjeu de la construction européenne et sa démocratisation, trop peu pour moi.

 

Je me désole de ce vote en sourdine, presque à l’étouffé. Il n’y a pas eu de débat national sur l’avenir de l’Europe, les quelques échanges sous le couvercle des assemblées n’ont rien à voir avec les débats qui passionnaient les français en 2005. Cette fois-ci, l’Europe ne divisera pas les repas de famille, n’enflammera pas les discussions autour de la machine à café, ne scindera pas les couples et les groupes d’amis et collègues. C’est silence radio.

 

Les élus (dont le 1er d’entre eux) auront beau jeu de vilipender Bruxelles, la Commission, et la BCE, ils font cette fois encore l’Europe dans le dos des concitoyens, sans mettre en lumière et en perspectives  les avancées du nouveau traité. Alors que la France prendra la présidence de l’Union  au 1er juillet, ce silence sur les visions/projets politiques pour l’Europe des possibles, sont assourdissants. Ils sont trop rares, ces élus pour articuler un message qui réconcilie les français et l’avenir communautaire. La machine politique française broie de l’Europe au quotidien, mais se souvient des avantages de l’UE aux grandes occasions.

 

A mesure qu’avance l’échéance du 1er Juillet, je m‘inquiète de notre crédibilité. Dette et déficits publics qui dérapent au-delà de nos engagements, état interventionniste avec Mittal et Michelin sur décision omniprésidentielle aux mépris des règles européennes et d’une politique industrielle… Avec Henri Guaino pareil à un néo-Colbert comme conseiller spécial et d’influence de l’omniprésident, la France apparaît arrogante aux yeux de nos voisins.

 

Tchad, assourdissant débat démocratique français

Les parlementaires étaient sans doute trop occupés avec le Conseil exceptionnel et la ratification du traité de Lisbonne, pour s’intéresser à ce qui se passait au Tchad, et à ce que la France y faisait avec son armée, sur le pourquoi et le comment elle maintient Idriss Déby au pouvoir. Ça vaudra bien une grâce de fêlés de l’arche de Zoé… En France, aucune question parlementaire sur les 1450 soldats français engagés sur le théâtre des opérations au Tchad. En Autriche, avec 17 militaires déjà arrivés sur les 160 prévus, ils en sont déjà à la 2nde séance spécial au parlement sur ce que leur force armée va y faire… On a la démocratie que l’on veut peut … Les français peuvent bien, dans un anti américanisme un peu primaire, se gausser des américains avec leur Bush qui abîme la démocratie américaine dans ses aventures militaires. Ils sont mystérieusement inconscients de ce que fait notre chef des armées. Et nos médias ne sont guère plus disert. L’opposition à son habitude, est inaudible.

 

Les médias qui lâchent l’omniprésident

Tournant dans la relation omniprésidentielle avec les médias ? Sarkozy a beau avoir relativement bien verrouillé le système médiatique français, ça se révolte dans les rédactions, et l’irrévérence a de beaux jours devant elle. A tel point que l’omniprésident ose se poser comme victime des médias. L’analyse en cours à l’Elysée, c’est qui si Sarkozy dégringole dans les sondages, c’est que c’est la faute des médias. Là, on frise le ridicule, quand on sait comment TF1, France 2, Le Point, Le figaro, LCI, TV8, Europe 1, la PQR en général, … roulent à fond pour lui depuis bien avant le 6 mai dernier. Sarkozy est victime de ses spin doctors, les français ne sont pas que des veaux et ils ont le portefeuille sensible aux promesses de pouvoir d’achat.

 

 

Tag(s) : #chronique de la semaine

Partager cet article

Repost 0