Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il aura fallut attendre que l'éthique explose en vol, alors qu'elle est sensée être véhiculée par les JO, pour dénoncer la dictature chinoise. On croit rêver ! Quand les principaux sponsors du show sportif mondialisé ont leurs usines en Chine, et que toutes les multinationales en ont fait leur atelier. Il faut la concordance du lancement des JO et des images de tibétains violentés, de l’envoi de contestataires du régime croupir dans des geôles, pour que l’opinion publique mondiale s’émeuve. Alors, l’émotion collective pour une flamme et quelques sportifs en short sur fond de Tibet, je rigole.

 

Ça fait des plombes que les élites de la mondialisation nous bassinent avec l’eldorado chinois, terre de profits pour quelques-uns et d’augmentation du pouvoir d’achat du consommateur occidental. Les messieurs en beau costume ne sont pas embarrassés de scrupules  et d’éthique. Avec pour seule valeur leur quotte en bourse, ils profitent sans honte d’une dictature chinoise qui leur fournit de la main d’œuvre à bon marché.

 

Alors, après les JO qui auront lieu de toute façon - les chinois tiennent les américains par les *ouilles avec leur stock de bons du trésor US – l’indignation planétaire pour ces pauvres tibétains sera retombée, RSF criera seul dans le désert, et restera le made in china qui dégueule des rayons de tous nos commerces.

 

 

L’indignation sélective, c’est regarder le doigt sans voir la lune. Pendant que l’on glose sur le boycott des JO, les messieurs en beau costume continueront de faire prospérer leurs affaires en cette belle dictature chinoise… Alors, faire flotter le drapeau tibétain sur les JO et le parcours de la flamme olympique, pourquoi pas. Mais ne pas s’arrêter là dans l’analyse et la critique. Ne pas accepter que la real politique française qu’orchestre l’omniprésident, s’accommode fort bien en temps normal de la moralité de nos amis chinois. Au moins,  Angela Merkel a le courage d’incarner une démocratie des droits de l’homme comme constante de la ligne diplomatique allemande. Tandis qu’avec Sarkozy, la France fait la pute pour vendre ses centrales nucléaires et des TGV. Que la fourberie du personnage, fasse parler Rama Yade pour poser sans les poser, des conditions à sa présence à la cérémonie d’ouverture des JO, n’est qu’un acte de plus à la mascarade.

 

Soit dit en passant, on pourrait aussi se poser des questions sur les valeurs corrompues que véhicule le sport devenu industrie de l’entertainment planétaire. JO, coupes du monde, championnats, … toujours plus d’argent, de place dans le système médiatique mondialisé, pour que les sponsors bénéficient d’un retour sur investissement. Dopage, haine, violence, fric, … le sport comme valeur du dépassement de soi, il y a un décalage béant entre les valeurs humanistes revendiquées par le sport et sa réalité comme industrie de l’abêtissement des masses.

 

 

Utiliser les JO 2008 comme fenêtre d’opportunité pour la contestation est bien entendu légitime. Il y a tant d’investissement médiatique pour les JO que leur instrumentation par des actes de dissidence est une chance inespérée dans la stratégie du faible au fort. Notre société a fabriqué une industrie de l’entertainment planétaire autour du sport, vitrine du capitalisme conquérant. C’est de bonne guerre d’utiliser cet évènement totémique pour revenir au principe de réalité : les droits de l’homme sont à conquérir partout et chaque jour. Pour revenir aux fondamentaux : notre morale d’occidentaux repus ne peut s’accommoder de leur dissipation progressive.

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0