Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En contemplant ces dessins fin 19ème, début du 20ème siècle, on mesure à quel point notre époque de prétendue liberté d'expression, mais surtout de droit-de-l'hommisme bien-pensant, est frileuse quant à la critique des religions ! Regardez cette affiche à la fin du billet, elle est tombée sous le coup de la censure en 2005. Sur plainte de l'épiscopat contre cette affiche des stylistes Marithé et François Girbaud qui parodiait la Cène de Léonard de Vinci, le  tribunal a jugé que "les croyants ne peuvent se sentir que blessés" par cette affiche qui constitue "une intrusion aggressive dans le tréfonds des croyances intimes". On croit rêver non, un tribunal qui rend justice au nom du peuple français, laïque et républicain ? !!!





En attendant que les extrémistes s'attaquent aux bibliothèques, après avoir livrés bataille contre les dessins. Savourons cette poésie pour ce qu'elle est 


"Ils sont à table
Ils ne mangent pas
Ils ne sont pas dans leur assiette
Et leur assiette se tient toute droite
Verticalement derrière leur tête."

(Jacques Prévert / 1900-1977 / Paroles - La Cène)

 "Notre Père qui êtes aux cieux,
Restez-y!
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie 
"
(Jacques Prévert / 1900-1977 / Paroles - Pater Noster)

"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe."
(Jacques Prévert / 1900-1977)

"Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, il leur faut de l'obscurité."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Parerga)

"Nos fautes sont des dettes contractées ici et payables ailleurs. L'athéisme n'est autre chose qu'un essai de déclaration d'insolvabilité."
(Victor Hugo / 1802-1885 / Philosophie prose, Océan)

 
Et si vous voulez continuer dans cette voie, rdv sur http://atheisme.free.fr/

 


Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0