Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La société occidentale n’a pas connu de crise alimentaire depuis des siècles. Il y a bien eût le rationnement en temps de guerre, il y a bien des poches de pauvreté où des estomacs crissent de vide. Mais globalement, notre société est plus occupée à perdre ses kilos superflus qu’à se préoccuper de la résurgence de la famine. Les restos du cœur font le restent, pour repousser la faim au rang des souvenirs enfouis du corps social…

 

Est-ce cette absence de vécu collectif qui nous empêche de prendre la mesure des enjeux de cette nouvelle violence globale? Les émeutes alimentaires en Haïti sont une nouvelle sorte de violence qui n’en finira pas de tourner sur nos écrans de télé. Là-bas, ailleurs, 33 pays listés par la Banque Mondiale sont menacés d’émeutes alimentaires. Les agrocarburants ne font qu’accentuer la pression sur l’allocation des ressources agraires. L’on inaugure un cycle sinistre…

 

La FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, tirait déjà le signal d’alarme en janvier dernier. Avec l’augmentation du prix des matières agricoles et un budget libellé en dollar US qui fond à mesure que le billet vert dégringole, le fonds mondial d’aide alimentaire ne pourrait aider à survivre tous les affamés de la terre. Ou bien ces gredins devront s’arrêter de manger avant la fin de l’été pour que les survivants reçoivent de nouvelles rations en 2009, à l’ouverture du prochain budget de la FAO. La crise des émeutes alimentaires était donc écrite dans l’histoire à venir, et les élites des gouvernements du monde n’ont rien fait.

 

Un mal pour un bien, l’on pourrait puiser dans les finances militaires pour nourrir ces ventres vides. Car si les émeutes alimentaires sont appelées à se reproduire un peu partout sur la planète, il n’est pas illégitime de gager le budget sécurité. Le budget de la FAO est de 929.8 millions de $ pour l'exercice 2008-2009, soit un peu moins de 465 millions de $/an. Le budget militaire mondial était de 1 204 milliards de dollars en 2006, et un peu plus en 2007, 2008 … Ainsi, l’humanité consacre 2600 fois plus de moyens financiers à s’armer pour se défendre et faire la guerre, qu’à prévenir la famine. Une seule trêve d’investissement militaire d’une seule journée, apporterait plus de 3 milliards de dollars aux ventres qui crient famine. Un changement dans la gouvernance mondiale est plus que jamais nécessaire.

 

Une nouvelle ère s’est ouverte, qui demande du changement, une reprogrammation des logiciels politiques nationaux et supranationaux. La terre est passée de 1,5 milliards d’humains au début du 20ème siècle, à plus de 6 milliards au tournant du 21ème. Nous devons collectivement prendre conscience que nous vivons dans un monde fini aux ressources insuffisantes limitées. Il nous faut changer, car on ne peut négliger trop longtemps des fondamentaux aussi impactant. Je vais être cynique, mais si ce n’est par humanité, il nous faut le faire pour des questions de sécurité. On ne peut attendre que des hordes d’affamés allument le feu des émeutes de partout de par le monde.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :