Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un article de la Provence, m’interroge après la gifle électorale de Muselier. Et si la droite Umpiste marseillaise jouait le blocage de la communauté urbaine de Marseille MPM ? Marseille, ville centre, ville monde, ne peut pas grand-chose sans l’appui financier de sa métropole, qui gère les infrastructures de transport, la propreté urbaine, le logement, le développement économique, … 


Les rapports de forces politiques ont été modifiés lors de l’élection de Caselli (PS), contre Muselier (UMP) à la tête de MPM. La victoire du vieux port ne vaut plus grand-chose, si l’on ne maîtrise pas l’outil macro-municipale. La droite conteste un vote légal, qu’elle juge "illégitime". Mais est-ce qu’un blocage de toutes les décisions de MPM serait au profit des marseillais de la métropole urbaine (cassidens, ciotadens, marignanais, plan-de-cuquois, …, marseillais) ? Alors que l’institution communautaire a été ralentie pendant la campagne et en arrêt depuis l'élection municipale, allons accepter une contrainte post-électorale de plusieurs mois, pour aller jusqu’à dissolution par le Préfet ? N’a-t-on pas perdu assez de temps ? Faire capoter systématiquement tous les projets portés par MPM est-il responsable ? Ce serait un démenti flagrant de la politique de la main tendue de Gaudin, lors du 1er conseil municipal. Marseille vaut bien le sacrifice de Muselier… Même si Caselli ne va pas jusqu’au bout du mandat des maires, au moins laissons le essayer d’orchestrer une politique de l’intérêt général. On ne bloque pas impunément une institution communautaire qui gère un budget de 1,5 milliard d'euros pour 2008 dont 355,8 millions pour des les investissements.

 


Tag(s) : #Marseille 2008 et au delà

Partager cet article

Repost 0