Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si j’avais délaissé depuis quelques temps les billets politiques, celui-ci sera d’autant plus violent. Entendu ce matin la campagne de publicité propagande qui vante l’action du gouvernement et de notre omniprésident. "Vous êtes impatients. Nous aussi, les heures sup, …", un spot radio et télé, décliné sur internet et dans la presse papier, qui en pleine crise de confiance des Français envers l’élu du 6 mai 2007, avec ses promesses de pouvoir d'achat déçues, les riches rassasiés du paquet fiscal, les réformes qui se font dans la douleur, la crise du pétrole qui exaspère et pèse dans le budget des ménages, … Il en faudrait plus pour retourner les sondages.


 

Je trouve choquant que le gouvernement et l’omniprésident en soient réduits à faire la pute de la pub pour faire œuvre de pédagogie politique. N’est-ce pas jeter l’argent par la fenêtre que de dépenser 4,33 millions d'euros pour financer une campagne de propagande avec plus de 1.600 spots télé et radio ? Croient-ils que l’on vende l’action politique comme un paquet de lessive, alors que l’action (méthodes et moyens) politique du gouvernement clive les français ? Croient-ils qu’une campagne de publicité en juin puisse prémunir d’une rentrée sociale chaude en septembre, alors que les français vont partir moroses en vacances ?

Je ne suis pas impatient, mais ma patience est éprouvée. L’omniprésident s’expose comme aucuns de ses prédécesseurs, et il brûle ses cartouches de légitimité en marketant l’absence de résultats tangibles pour justifier son volontarisme. 4 ans, c’est long, et il va épuiser son budget communication à vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes à son bon peuple. Le budget de l’Elysée n’a-t-il pas déjà suffisamment augmenté ? Cette campagne de com fait croire aux français qu’ils ont mal compris, qu’on va mieux leur expliquer pour faire passer plus vite les dures fins de mois. Le président  du pouvoir d’achat n’a pas menti, il partage même son impatience avec vous...

 

Je ne suis pas un perdreau de l’année, et je sais que les collectivités locales usent et abusent de leur budget communication pour vanter leur bilan en quadrichromie et 4*4 à l’occasion. Je me rappelle aussi que les socialistes n’y allaient pas dans la demi-mesure pour vanter les 35 heures… Mais à l’heure de l’austérité budgétaire, où « les caisses sont vides », où l’Etat compte ses sous jusqu’à sacrifier l’intérêt général sur l’autel comptable, que n’a-t-on besoin de dépenser plus de 4 millions d’euros pour ne rien faire d’autre que flatter l’orgueil de l’omniprésident ? Dans n’importe quoi d’autres (campagne sur l’environnement, la solidarité intergénérationnelle, contre le racisme, …), ces millions d’euros auraient été mieux investis. Cette campagne est un miroir narcissique qui veut imposer une image de réussite, là où l’échec est flagrant.

 

L’omniprésident gouverne sans partage (Fillon joue les figurants, gouvernement bis des 7), joue avec les relations sociales (chaud et froid avec les syndicats), manipule la sphère médiatique (suppression de la pub sur l’audiovisuel public, augmentation de la pub dans l’audiovisuel privé, concentration dans les médias privés facilitée), tandis que les parlementaires mettent en œuvre les oukases de sa majesté en tentant d’abandonner les plus farfelus (la mémoire d’un enfant juif à porter en primaire rejetée par une commission). Et Monsieur l’omniprésident se paye en prime, le luxe d’une campagne de propagande sur les deniers publics, pour vanter son volontarisme dans un bilan de parcours, alors que le pays est à la diète ? Cette campagne de com est une campagne de frime politique qui ne sert à rien. Fillon doit l’avoir amer, c’est sur son budget SIG, système d'information du gouvernement, que la campagne est réalisée.

A quoi bon vanter des résultats en trompe l’œil ? Les sarko girls & boys qui squattent les médias depuis plus d’un an, doivent-ils être relayés dans leur effort de conviction ? Ils n’ont pourtant jamais manqué d’auto-persuasion, ni d’échos dans la sphère médiatique... Il faut en plus ajouter une campagne de com pour enfoncer le clou dans la tête dure des français ? Ces ingrats qui pourraient se montrer de plus en plus impatients et vindicatifs dans leurs revendications…

 

Je ne sais pas ce qu’en penseront nos amis européens qui cherchent à comprendre qui est celui qui va prendre la tête de l’union européenne pour 6 mois au 1er juillet. Leur chef de gouvernement dépense-t-il pour faire son auto promotion en l’absence d’élection alors que la météo est à l'austérité budgétiare ? Et vous, vous en pensez quoi ? Laissez un commentaire.

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :