Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lu dans les « minimares » du Canard Enchainé du jour, la reprise d’une interview de Thierry Saussez, délégué interministériel à l’information dans la Pravda officielle version papier le Figaro du 24/10: « Le président et le 1er ministre peuvent prendre les meilleures décisions du monde, si elles ne sont pas connues, elles ne servent à rien ». Et l’ami volatile, perfide,  de préciser le coût de cette connaissance à 5,9 millions d’euros en 2008, et 23 M€ pour 2009. Oui, les caisses sont vides mais la propagande a son prix (+389 % pour l’année prochaine) et c’est Saussez qui gère le budget com. Ne lui suffit pas d’avoir des journaux et télés aux mains des amis de notre omniprésident, Saussez se veut média-créatif pour convaincre les français de la bonté omniprésidentielle pertinence de la politique gouvernementale..

Ne rigolez pas, ça nous coûte 23 M€ en année pleine, sa créativité pravdatesque, même Le Monde se moque ! Lundi 27 octobre sur Public Sénat, Saussez évoque l'hypothèse de la diffusion sur le service public d'une « émission gouvernementale à la télévision pour répondre aux préoccupations des Français ». C’est vrai qu’il faut combler le temps d’antenne sur FT avec la suppression de la publicité, autant profiter de ce temps de cerveau disponible que ces journalistes méchants gauchistes ne contamineront pas. Alors, Saussez s’invente producteur d’émission pour Pradva-TV à la ligne éditoriale claire. « Il s'agit de faire en sorte que la communication gouvernementale utilise des durées plus longues que les spots de 30 à 45 secondes habituels, parce que dans cette période de crise, les Français ont besoin d'explications en profondeur dans le domaine économique et social … ».

On en rigolerait presque si ce n’était l’argent de nos impôts que Saussez dilapide dans son œuvre de propagande. Et les caisses sont vides !!! Une œuvre qui devrait officier sur le Web prochainement, si l’on en croit la parution au Bulletin officiel des marchés publics de l'appel à candidature pour Pravda-web.gouv.fr, qui  vise à "la conception et la réalisation d'une Web TV gouvernementale". C’est la dèche, mais Saussez veut plus que les sites internet de l’Elysée, du 1er Ministre et des différents ministères réunis, plus que la Web TV de Rachida Dati,… Saussez veut son Pravda-web.gouv.fr, pour le bien des citoyens.

 

Y-a-t-il un seul député ou sénateur UMP, qui pourra défendre cette dépense publique pour Pravda-web.gouv.fr et Pravda-TV dans sa circonscription, les yeux dans les yeux de son concitoyen ? N’y-a-t-il pas des budgets communication qui deviennent indécents à l’heure de récession ? Nos parlementaires - de la majorité comme de l’opposition - vont-ils laisser Saussez jeter l’argent public par la fenêtre, sans même poser une question au gouvernement ?

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0