Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand on suit l’actualité marseillaise de loin en loin, on n’arrive pas nécessairement à tisser un lien entre les informations. En pleine crise du CPE, la nouvelle du 21 mars dernier tombait : les bateaux de la SACM étaient saisis par la gendarmerie dans le cadre d'une enquête pour blanchiment et fraude fiscale. Les huit navires de la Société des Armateurs Côtiers Marseillais, société qui assurait la desserte du Château d'If et du Frioul depuis 1947, étaient mis sous scellés.

 

Cela n’aura sans doute ému personne au-delà du vieux port. Il a fallu qu’une pasionaria, commerçante de l'archipel du Frioul, se mette en grève de la faim pour de nouveau attirer l’attention sur le sort de ce bout de terre en rade de Marseille. Le manque de desserte maritime des îles allait être soulagé par M. Gaudin, un 2nd navire arrivait à la rescousse pour If-Frioul à partir du 25 avril, la pasionaria retrouverait l’appétit.

 

 

Jusque là, rien de croquignolant, mais cette histoire ne peut se dérouler qu’à Marseille, vous allez voir ;-) Pour cela remontons le fil de l’histoire.

 

Depuis trente ans environ, la famille Pipolo règne d'une main de fer sur le transport des touristes et des résidents vers le château d'If et les îles du Frioul. Des passages à 10 euros l'unité rapportent gros à leur société, la SACM. Surtout que les Pipolo auraient mis en place une double billetterie, qui permet d’alimenter quelques 180 comptes bancaires et de vivre dans un somptueux château, à deux pas de la prison de Luynes.

 

En effet, depuis quelques années, les différents "incidents" et attentats survenus tout au long de l'histoire des navettes du Frioul ont conduit les policiers de la PJ à mener une longue enquête sur la société d'exploitation Très tôt, il a été acquis la conviction que l'entreprise utilisait un vaste réseau de blanchiment passant par des sociétés Off Shore à l'étranger.

 

Les Pipolo, qui ont eu vent des investigations judiciaires, ont cherché à connaître le contenu de l'enquête. Via leur entregent et des intermédiaires, les Pipolo se mettent en relation avec le commissaire Burle, chef du service des stupéfiants et du proxénétisme du SRPJ de Marseille jusqu'au 23 mars dernier. Depuis lors, M. Burle a été mis en examen pour "violation du secret professionnel", il lui est reproché d'avoir fait parvenir des informations sur l'enquête en cours aux gérants de la SACM.

 

Le retour à la légalité est pour bientôt, après 7 ans de dérives mafieuses. La Communauté Urbaine de Marseille (CUM) va enfin désigner un délégataire de service public pour assurer le service maritime des îles de Marseille. Ça fait plusieurs années qu’il n’y avait plus de cadre juridique, la SACM poursuivant son service pour la simple raison de son antériorité dans la place et de ses gros bras pour éloigner les concurrents. Aucun contrat ne liait plus la SACM à la ville depuis 1998, sans que personne à la mairie ne soit assez fort pour lui demander des comptes et la mettre en concurrence.

 

La filiale de Veolia Connex "Frioul If Express", a obtenu le marché des îles du Frioul pour une durée provisoire dans le cadre d’un Marché à Procédure Adaptée peu avant le coup de filet de la police. Au moins jusqu’au 22 mai prochain, où la CUM devrait désigner un délégataire de service public pour assurer le service maritime des îles de Marseille.

 

Enfin ! Vous pouvez retourner regarder « Plus belle la vie », les vraies histoires marseillaises ne passent pas à la télé ;-)

 

 

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0