Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle fait bien du bruit et des mots, cette affaire ClearStream, avec des ingrédients et une recette typiquement française. Prenez une industrie de l’armement qui tente d’exporter, des dessous de tables autant que des commissions occultes ainsi que des comptes secrets pour le fond de sauce. Ajoutez des juges opiniâtres, quelques espions et des hommes politiques à l’ambition démesurée. Relevez avec un fin corbeau et une presse sur le coup, vous avez là le fameux Watergate sur Seine.

 

DVP prend tout cela de très haut, un mauvais «feuilleton de presse» pour lui. Il oscille entre le déni et la posture de l‘homme blessé. Une posture que partage Nicolas S. Voilà pour le jeu d’acteurs, qui s’affairent en cuisine.

 

Et alors ? Un Watergate franchouillard de plus, pourrait on dire. Les deux "blessés" manipulateurs se fichent de qui ? On le sait bien que dans la quête du pouvoir (suprême), les coups tordus sont monnaies courantes. L’enquête du Général Rondot, c’est du petit calibre, comparé à des exploits comme le raimbow warrior ! Une tempête dans le microcosme politico-médiatique parisien, qui si elle ne sauve pas la morale (politique), n’en change pas plus la face et la nature des vrais problèmes des français.

 
Franchement, de savoir qui a enquêté sur qui, qui n’a pas blanchi qui, … on s’en fout. Sans doute, la vraie affaire Clearstream (commissions occultes sur marché militaire) est elle intéressante. Pour le reste, sifflons la fin de la partie. Que DVP et Nicolas S réfreinent leur égo et rongent leur frein d’ici 2007. Les urnes décideront.

 
En attendant, que le gouvernement gouverne ou s’en aille. La démocratie française mérite mieux que le ridicule. 

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :