Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La gestion de l’affaire Clearstream et ses non rebondissements au niveau de la tête de l’Etat… Dire qu’il en a aux Cabinets de DVP et de l’Elysée, qui croient qu’il suffit d’attendre la Coupe du Monde de football pour que le soufflet retombe, que les français oublient et passent à autre chose. Sur qu’elle planète morale vivent ils ? Sont ils suffisamment abîmés par le pouvoir, pour ne pas voir que c’est l’idée de politique et de démocratie qu’ils sont en train de souiller ?

 

Que reste-t-il de la tentative d’organisation du vivre ensemble, quand la parole est mensonge, l’engagement ruse opportune et malhonnête ? Ce n’est pas seulement la démonstration piteuse d’une fin de règne, c’est le signal d’alarme et d’urgence d’un changement nécessaires des hommes, des pratiques et des institutions politiques.

 

Espérons qu’il ne soit pas trop tard, avant que le populisme et la violence ne finissent par gangrener le pays. Ce genre d’affaires et les postures immobilistes, il n’y a pas mieux pour pousser l’électorat dans les bras de l’abstentionnisme et des extrêmes. L’élection d’avril 2002 n’aura donc pas été un vaccin suffisant, la flambée des banlieues et la crise du CPE des symptômes non pris en compte, pour que l’histoire se répète en 2007 ?!!.

 

La gestion de l’affaire Clearstream est au mieux ridicule, et pour le moins lamentable. Dans beaucoup de démocraties européennes, cela aurait valu un changement de gouvernement. Mais en France, l’arbitrage ne se fait qu’au titre d’une guerre clanique, dans le mépris le plus complet de l’exemplarité vis-à-vis des citoyens.

 

Comment traduire en actes concrets, une exigence démocratique ? Que faire, en parler avec son député, renvoyer sa carte électorale à l’Elysée, fonder un parti … ?

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0