Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans apriori ni plan de billet, intuitivement, relier les 100 jours d’Obama qui ont envahi les journaux et les 2 ans de Sarkozy qui débouleront la semaine prochaine. Benchmarking politique  pour deux présidents qui sont des bêtes médiatiques, élus tous les deux sur un discours de rupture. En 100 jours, le style Sarkozy a pris un sacré coup de vieux, démodé, has been

Le blingbling s’est démonétisé, est devenu médiatiquement et politiquement contre productif. Le discours qui clive est devenu inaudible, la politique des uns contre les autres anachronique. Le président partisan est beaucoup moins séduisant que le président rassembleur d’une nation.

Le contrôle de soi, le sens de l’humilité, la concentration sur l’essentiel pour déléguer au sein d’une équipe, … sont des qualités qui manquent caricaturalement à l’omniprésident imbu de lui-même qui règne sur la France. L’hyperprésident américain rassure, l’omniprésident irrite quand il n’inquiète pas…

Ils sont loin les 100 premiers jours  de Sarkozy, la soirée au Fouquet’s, le yacht de Bolloré, le paquet fiscal pour les riches et la promesse trahie du pouvoir d’achat pour les autres. L’omniprésident promettait d’aller chercher la croissance avec les dents, les français se prennent la récession/dépression dans les gencives… A front renversé de NS, Obama s’est fait élire sur une promesse de justice sociale, il va prendre un petit peu aux super riches plutôt que de tout faire pour les enrichir un peu plus, comme nous nous y entêtons en France.

En deux ans, Sarkozy a réussi à braquer la société française, à insinuer une telle tension politique que toute réforme devient impossible. En 100 jours, Obama a converti mes USA a plus de solidarité, a mis en marche un pays pour affronter des transformations sociales majeures. 100 jours ne font pas un mandat mais impriment un style, indique une trajectoire, un chemin, entraîne (ou non) un peuple autour de valeurs communes. Les deux ans de Sarkozy nous projettent vers un mur d’incompréhensions.

3 ans, c’est long…

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0