Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arte +7, un bonheur pour qui n’a pas la télé mais internet. Documentaire « la nature des rêves » sur Amos Oz, un auteur israélien contemporain de référence, fauteur de paix qui ne trahi pas sa judéité en l’interrogeant. Un passeur de rêves qui construit des passerelles, a toute sa place sur ce blog éponyme.

 

Son rapport à l’Europe est ambivalent, attraction pour un modèle, répulsion pour un continent donneur de leçons. Amos Oz porte message d’humilité pour les européens, qui ont mis plus de mille ans de guerres et de sang versés - avec plus d’effusions morbides que les autres continents réunis - pour arriver (enfin) à un équilibre de paix entre ennemis ancestraux... Accepter qu’il  en ira de beaucoup moins de mille ans au moyen orient, que la paix est toujours une œuvre douloureuse à naître. Il faut travailler ensemble à l’urgence de la paix.

Ambivalence européenne, attirance et réticence mêlées. Israël l’européenne, faite de cosmopolites rescapés, pionniers polyglottes émigrés d’un continent qui voulait leur peau…  Israël est née d’une culpabilité collective et de rêves contradictoires, allant jusqu’à s’exclurent mutuellement. Rêve d’une terre héritée de David et Salomon, une nation de travailleurs de la terre et de soldats. Rêve d’un paradis de classe moyenne en orient, comme une Autriche-Hongrie du début du 20ème siècle avec ses bonnes manières. Rêve marxiste avec les kibboutz communautaires. Rêve d’une copie du shteti juif d’Europe de l’Est, traditionnel et religieux, où l’on parle yiddish. Rêve des sociaux démocrates enfin, qui voulaient qu’Israël soit au Sud comme un pays d’Europe du Nord.

Que reste-il de tous ces rêves, de leur confrontation ? Des possibles, de l’abandon, des cauchemars, du fanatisme, des colonies, … Il faut enfanter de nouveaux rêves, des rêves de paix et de prospérité partagée. Amos Oz est un soldat de la paix, persuader qu’elle adviendra de son vivant, ou plus tard, mais qu’elle adviendra. « Leur problème est aussi le notre », une sagesse pragmatique. Il faut deux Etats, l’un israélien, l’autre palestinien, qui cohabitent  pour un futur soutenable plutôt que de vouloir ressusciter le passé et son cortège d’acrimonies. L’avenir est dans le compromis, dans le vivre ensemble d’un futur cosmopolite et laïque. C’est un rêve à partager.

 

Devoir d’être engagé, de défendre des positions pacifiques envers et malgré tout, Amos Oz sait que le prix de la vie est universel. Qu’il soit entendu et lu.

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0