Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trouver du rêve écologique dans un magazine économique habituellement très prosaïque, c’est possible, grâce au solaire. Information issue du site de L’Expansion.com, à propos d’un rêve d’une forêt solaire (solar forest dream). La vidéo de ce projet, un peu utopique et surtout très artistique, vous aidera à mieux imaginer une grande forêt artificielle en milieu urbain, qui permettrait aux voitures électriques de se recharger sans polluer, ou tout simplement d’injecter de l’électricité dans le réseau.


C’est ce rêve que propose le cabinet irlandais de design Neville, celui de créer des « forêts solaires urbaines», constituée d’élégants arbres à feuilles photovoltaïques, qui procureraient ombre et prises pour recharger les batteries des voitures. Car si l’ère des véhicules électriques adviendra bientôt, l’un des enjeux majeurs est de les recharger avec de l’électricité sans carbone. Faire tourner des centrales électriques au charbon ou au fuel, pour recharger le parc automobile serait une hérésie énergétique (perte de rendement à la génération et en distribution) et une escroquerie pour l’effet de serre. Aussi, pour préparer cette (r)évolution sociétale, il faudra alimenter les voitures avec de l’électricité renouvelable. Et une touche d’esthétique et d’harmonie visuelle facilitera l’acceptabilité sociale de la massification de la production solaire.

 

Le groupe Neville Design n’est pas une société solaire. C’est une agence de communication et de design, localisée à Limerick en Irlande. Pour le moment, cette forêt solaire n’est qu’un concept, un rêve crédible qui enrichit l’horizon onirique du secteur solaire. Dans ce projet, la recherche vise l’adéquation parfaite entre praticité, durabilité et esthétique. D’où l’idée de la « feuille » qui, selon le créateur, permet d’obtenir un maximum d’ombre pour abriter et éviter de réchauffer les voitures (économie de climatisation), et surtout, qui permet de maximiser la génération d’électricité solaire grâce aux feuilles motrices qui bougeraient pour une meilleure captation. Si la faisabilité technique est probante, l’économie du projet reste à démontrer. Economie, retour du prosaïque et fin du billet ;-)

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :