Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nîmes, 20 au 22 août 09. Première participation à une université d’été politique. Profiter de la torpeur estivale pour m’engager plus avant. Faire un pas de plus dans la citoyenneté. Dépasser mon statut d’électeur, celui d’acteur de la société civile, celui de membre de la communauté numérique, … pour participer et m’engager activement dans le réseau d’Europe Ecologie.


Je ne suis pas un blogueur « embedded », embarqué pour seulement témoigner sur ces 3 jours à Nîmes. Je suis un blogueur militant non encarté, qui veut s’investir pour le changement, pour refonder une gauche de gouvernance.


Les sociaux démocrates ne se portent pas bien partout en Europe (Fr, GB, It, All, Aut, …). Leur aggiornamento est sans cesse remis à plus tard… Qui plus est, le PS dilapide sa crédibilité dans des guerres picrocholines.

Les conservateurs sont pourvoyeurs d’inégalités et n’ont d’autres projets que de mettre des rustines sur un système économique désastreux, prévaricateur pour la planète,... Cautère sur jambe de bois. Qui plus est en France, les conservateurs ont basculé dans le culte du chef pour mystifier notre monarque républicain. Stérilisation de la pensée, avec 2012 comme objectif principal.

Donc, rien n’à attendre, ni du PS, ni de l’UMP, pour être des générateurs de changement, pour inventer un nouveau logiciel sociétal en phase avec les maux du siècle. Le Modem peine à se remettre de son culte du chef, … Exit, ne reste qu’Europe Ecologie, réseau d’écologie politique aux multiples racines, riche de sa diversité et de son unité.


Je ne mets pas trop d’espoir dans Europe Ecologie, les trop grandes espérances sont souvent déçues. Mais Europe Ecologie est aujourd’hui le seul espoir de changement. Son organisation hybride (ce n’est pas un parti politique, mais une alliance, une plateforme d’influence) pour polleniser la société de graines de changement écolo, son projet politique qui fait sens face aux enjeux, …, font d’Europe Ecologie la seule organisation politique pour laquelle j’ai envie de m’engager au-delà du soutien testimonial.


Prendre ma carte chez les Verts ? Non, trop tôt, préférence pour l’appartenance simple à la mouvance E.E., pour découvrir sa gouvernance, m’imprégner du projet et de la stratégie 2010, pour rencontrer les femmes et les hommes qui font la force de cette aventure collective…

 


Comment faire pour transformer le succès des élections européennes, lors des prochaines régionales ?


En apprenant du passé de l’écologie politique (1999) et du présent du PS. Les guerres picrocholines sont des machines à perdre ! En apprenant du succès de 2009, du au rassemblement sur un programme crédible, porté par un message audible et des personnalités hors des Verts. Du à la double parité, un Vert + un non Vert et une femme + un homme. L’idée d’un réseau qui va au-delà des Verts renforce l’impacte d’Europe Ecologie, permet de dépasser des clivages secondaires pour s’accorder sur l’essentiel, pour rassembler les progressistes, ... La décentralisation du réseau E.E. et sa matrice numérique sont des bases démocratiques du mouvement, autant que des émulateurs de militants et d’électeurs.


Un réseau politique, animé par les meilleurs sentiments du monde ne peut espérer gagner sans moyens. Il lui faut une bourse à la hauteur de ses ambitions et une organisation qui fonctionne. Aussi, au-delà de l’aventure des européennes pour lesquelles l’association Europe Ecologie avait été fondée, le réseau Europe Ecologie continu. Il va être possible d’y adhérer, en étant ou pas encarté chez les Verts. L’objectif est de 10 000 membres « actifs » d’ici fin 2009. Adhérer à Europe Ecologie permettra de participer aux groupes locaux et d’accéder à des services complémentaires via internet. L’appel à cotisation et la souscription nationale devraient apporter un million d’euros au réseau E.E.

 


Faire monter Europe Ecologie pour affaiblir le PS, une martingale gagnante pour Sarkozy ? Peut être, pour virer en tête au 1er tour 2012. Mais point certain. Si la dynamique d’Europe Ecologie est suffisamment forte pour refonder la gauche de gouvernance, elle pourrait contrecarrer les plans élyséens. 2012, c’est loin. L’usure du temps est un pari risqué pour Sarkozy, qu’il faut mettre à profit pour réinventer l’opposition. Il y a la première opportunité de 2010 avec les élections régionales, où la décentralisation éco-gestionnaire, projet politique d’E.E., doit incarner une offre politique crédible et attractive, capable de rassembler pour faire bouger les lignes des partis.

 


Merci au staff et aux bénévoles gardois, ces journées d’été furent un succès, agréables, conviviales et studieuses. Une première bonne impression pour s’engager plus avant ;-).

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0