Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernier week-end d’août, derniers bouchons sur les routes, les plages vont retrouver leur calme et Paris se repeupler de bouilles et de gambettes bronzées, … La rentrée politique commence avec les universités/rencontres d’été. Après les Verts à Nîmes et l’atelier de Vincent Peillon à Marseille la semaine dernière, ce week-end, les socialistes se réunissent à La Rochelle.

 

Là, Martine Aubry joue sa place, et surtout, la crédibilité d’une opposition qui ne doit plus être la gauche la plus bête du monde. Titine aurait bluffé les socialistes lors de son discours d’ouverture. Faut dire qu’elle  joué l’effet de surprise, pour faire mentir tous ceux prédisaient/appelaient au psychodrame socialiste, un PS acculé au jeu de massacre, … Et surtout, elle a tout mis sur la table et dans les mains des militants. Nouvelle adepte de la démocratie participative pour réanimer le PS, Martine Aubry propose que les militants socialistes votent et tranchent sur ce qui empoisonne la vie du parti :

  • La fin du cumul des mandats ou sa limitation drastique
  • Des primaires ouvertes pour désigner le candidat socialiste en 2012
  • L'obligation de parité, de diversité et de renouvellement générationnel
  • Une charte éthique pour faire respecter une discipline interne
  • Modification des processus pour adhérer, militer et voter

 

Si la presse se concentre beaucoup sur la question des primaires, avide de fomenter un casting contre Sarko à la présidentielle de 2012, je retiens surtout la proposition sur la « fin du cumul des mandats ou sa limitation drastique ». C’est une réforme mère, pour aérer le paysage politique, l’arroser d’idées neuves, pour avoir un personnel politique à plein temps dans ses responsabilités, … La fin du cumul des mandats est une idée politique qui m’est chère depuis longtemps, l’exception française a trop duré… C’est une réforme que l’omniprésident n’a pas voulu/osé enfourcher. Elle est pourtant essentielle pour la démocratie locale alors que Sarkozy veut entamer la grande réforme des collectivités locales.

 

« L'obligation de parité, de diversité et de renouvellement générationnel », n’est pas non plus une réforme de façade pour rénover la vie politique de l’opposition française. Elle découle en partie de la fin du cumul des mandats. Elle est nécessaire pour revigorer le concept de démocratie dans sa déclinaison réelle.

 

Non, le PS n’est pas mort. Il donne même des signes d’une étonnante modernité, avec une réelle envie de refondation. Espérons que cela dure, l’omniprésidence n’est peut être pas une fatalité jusqu’en 2017...

 

 

 

Le cirque barnum permanent de Sarkozy rouvre ses portes. Les français reconnaissant de son quasi silence pendant trois semaines l’avaient fait légèrement remonter dans les sondages. Il revient avec grosse caisse et cymbales pour s’en prendre aux banquiers !  Les bonus vertigineux des traders font désordre dans le paysage d’une crise économique et sociale. Ils seront désormais verser sur 3 ans. Sarkozy lisse l’immoralité, mais n’ose pas recourir aux solutions politiques efficaces (imposition particulière, faire siéger l’Etat dans les banques renflouées, …) à sa disposition. Bref, il donne le change au lieu d’agir, brasse de l’air pour se donner une stature sociale, et les traders restent libre de spéculer et de se goinfrer. Le système d’avant la crise continue, quelque soit les effets de tribunes.

 

L’on apprend aussi que la réforme des niches fiscales est remise à plus tard (après 2012). Les nantis respirent, ils vont pouvoir continuer de cumuler niches et bouclier fiscal, si les niches n’ont pas suffisamment siphonné l’impôt à payer. Le transfert de richesse vers les riches peut continuer sans faire de vague, c’est l’argent public qui finance leur patrimoine… La majorité n’a pas voulu en rajouter avec la taxe climat énergie, la réduction des niches fiscales aurait fait déborder le vase d’humeur de l’électorat UMP. Jamais bon avant une élection. Alors, va pour une petite taxe carbone (15 à 20 €/tonne au lieu de 32) qui pèsera sur tous les ménages mais pas sur les grandes entreprises, qui va rapporter quelques 3 milliards d’euros. Ça fait vert et c’est léger. Et remettons sine die, l’idée de réduire ces 73 milliards d’euros « d’évasion fiscale légalisée ». Voilà pour la justice sociale façon Sarkozy, tendance droite dure UMP !!!

 

 

 

Pour la fin de cette chronique politique, un clin d’œil de deuil, Adrien Zeller n’est plus. Triste nouvelle tombée en cette fin d’été, il a succombé à un accident cardiaque. Président UMP de la région Alsace, il était un ardent promoteur des énergies renouvelables, un convaincu du non cumul, un ardent humaniste, … Un homme politique qui avait dépassé la politique politicienne, pour s’employer à partager un projet politique d’intérêt général pour sa Région. Si personne n’est éternel, merci d’avoir été cher Adrien Zeller. Condoléances à sa famille, ses proches, amis, …

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0