Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Grenelle Environnement : entrons dans le monde d’après », ça sonne bien, entrer tous ensemble dans le monde d’après, celui de la lutte active contre l’effet de serre et de la prévenance pour l’environnement. Un monde du mieux vivre, ici en France, demain … Enfin, demain c’est pour dire, ça pourrait attendre après 2012 !

Fallait bien une bonne formule publicitaire, qui synthétise à elle seule un message politique fort, pour réchauffer les cendres presque éteintes du Grenelle de l’Environnement. Ce grand débat de société à propos de la protection de l’environnement, tenu il y a deux ans avec quelques tabous dont le nucléaire, avait accouché de recommandations. En fait, une quotte mal taillée entre la nécessité de l’urgence écologique et les compromis pour une adaptation progressive, pour dessiner une politique environnementale globale pour la France. Gage d’une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy, c’est la 1ère fois que la France tentait de reprogrammer son logiciel sociétal pour y introduire plus de vert. C’était il y a deux ans, presque une éternité dans le temps politique, alors que la crise économique est passée par là, et que les lobbys des pollueurs et des conservateurs ont eu tout le temps d’entreprendre leur travail de sape pour renégocier les compromis.

 

Cette campagne de com, arrive à point alors que la proposition de loi « Grenelle II » est dans l’agenda parlementaire. Deux ans pour arriver jusqu’à la loi, espérée d’ici fin 2009 pas trop dénaturée. Avec encore deux à trois ans pour que tous les décrets lui permettent de devenir effective, et nous serons aux portes de 2012…

Remarquez, même par temps de disette budgétaire, le gouvernement n’est pas chiche sur la communication. Faut bien réanimer la flamme écolo des français, leur dire que l’omniprésident dope la croissance verte, et prépare avec ardeur ce monde d’après 2012. Cela donne une belle publicité :

 

 


Au delà de la communication, car le courage politique ne se paye pas d’image mais de concret, nous allons voir ce qui ressortira de la loi Grenelle II, la vraie, car la loi Grenelle I s’en tenait à des objectifs généraux lointains. C’est maintenant que la joute véritable commence, où chaque détail des articles adoptés est porteur d’effet domino. C’est maintenant que l’on va mesurer la solidité et la cohérence de la volonté politique écologique de l’omniprésident et de l’UMP. Quelles parts de compromis, parfois difficilement acquis en 2007, seront sacrifiées à l’automne 2009 ?

Bien entendu, trop de déjugés et de reculades sur les conclusions/recommandations du Grenelle sera considéré comme une tartufferie. Mais avec une bonne et grosse campagne de com qui nous chante « Grenelle Environnement : entrons dans le monde d’après », pas certains que les français saisissent la subtilité des renoncements. Nous avons déjà eu le plan de relance (construction de plus de routes et d’autoroutes, …) qui trahit l’esprit du Grenelle. Alors, une bonne communication pourra bien maquiller des nouvelles trahisons à propos des engagements du Grenelle de l’Environnement.
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0