Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grâce à econostrum.info, excellente lettre d’information économique de la zone euro-méditerranéenne, j’apprends ce matin que la nouvelle centrale solaire à concentration « PS20 » du groupe espagnol Abengoa Solar, a été inaugurée le mercredi 23 septembre 2009 par le Roi d’Espagne Juan Carlos.


Construit près de Séville à Sanlucar la Mayor, le projet PS20 d’une puissance de 20 MW, fait suite à PS10 (11 MW) déjà mis en exploitation en octobre 2008. PS10 et PS20 complètent la plateforme andalouse Solúcar, qui vise une puissance totale de plus de 300 MW d’ici 2013.


Solúcar est une vitrine technologique grandeur nature pour le Plan Solaire Méditerranéen avec de multiples démonstrateurs : 50 MW de tours solaires (PS10, PS20, AZ20), 250 MW de centrales à miroirs paraboliques (Solnova 1 à 5), et 3,1 MW en photovoltaïque. La plateforme andalouse Solúcar alimentera l’équivalent de 153 000 logements, et évitera l’émission de 185 000 tonnes de CO2 par an (plus de 4 million de tonnes sur la durée de vie des centrales). Au total, un investissement de 1,2 milliard d’euros occupant 800 hectares.


La construction de Solúcar va créer un millier emplois jusqu’en 2012, puis nécessitera ensuite 300 emplois permanents pour l’exploitation des centrales solaires et pour le centre de recherches adossé aux centrales. Et sans nul doute quelques autres centaines d’emplois chez Abengoa Solar, avec l’exportation du concept « Solúcar » et de la technologie au sud de la méditerranée, aux USA, en Chine, …


A ce jour, quatre parties de la plateforme Solúcar sont réalisées : Séville PV, Casaquemada, PS10 and PS20), injectant déjà de l’électricité solaire sur le réseau. Trois autres sont en construction : Solnova 1, Solnova 3 and Solnova 4. Les 300 MW seroànt récetionnés d'ici 2013.

 

 

Sevilla PV (1,2 MW) est la plus grande centrale photovoltaïque à « faible concentration » (x1.5 à x2.2) au monde. Composée de 154 unités de 100 m² utilisant le suivi du solaire sur deux axes, la centrale délivre plus de 2 GWh par an. Pour en savoir plus sur Sevilla PV, ici. 

 

 

PS10, a été la 1ère tour solaire à concentration pour une production d’électricité commerciale inaugurée en octobre 08. Composée de 624 héliostats de 120 m², qui concentrent le flux d’énergie solaire sur une tour de 115 mètres de haut pour faire tourner une génératrice, PS10 alimente l’équivalent de 6000 logements. Pour en savoir plus sur PS10 ici.




PS20 bénéficie du retour d’expérience de PS10, avec nombre d’optimisations technologiques. C’est une tour de 165 m sur laquelle focalisent 1255 miroirs de 120 m2 chacun. Elle double presque la puissance de la première centrale. Pour en savoir plus sur PS20 ici. 



Solnova 1, 3 et 4, centrales à concentration cylindro-parabolique, sont en cours de construction depuis 2007 pour 1 et 3, depuis 2008 Solvona 4. Elle compte chacune 300,000 m² de miroirs paraboliques répartis sur 120 hectares. Solvona comptera 5 tranches au total. Pour en savoir plus sur Solnova 1 ici.




Avec la plateforme andalouse Solúcar, l’Espagne prend une longueur d’avance industrielle, dans le domaine des centrales solaires à concentration. Technologies clés de Desertec, du PSM, du marché électrique du sud américain, de l’Australie, de Chine, … leur expérimentation européenne à grande échelle est quelque chose dont je me réjouis.

 

La maîtrise des flux solaires pour générer l’énergie de la méditerranée est un atout  stratégique pour le groupe espagnol Abengoa Solar, pour l’Espagne, pour l’Europe et pour le monde in fine. Le solaire à concentration va être un concurrent/complément des centrales à gaz sur le rive sud, qui va réduire l’effet de serre. Un concurrent direct du nucléaire. 

 

Pour la zone méditerranéenne, il y a la nécessité pressante de gérer l’équation complexe de la sécurité énergétique et de la lutte contre l’effet de serre, de répondre à la demande sociale d’énergie et d’emplois… Un défi immense pour tous les pays du monde, que peuvent relever les pays de la méditerranée grâce à un ensoleillement sans pareil, valorisé avec une technologie appropriée et compétitive avec le marché du carbone.

 

Une seule certitude : diversifier les sources et privilégier « énergie renouvelable et efficacité énergétique ». L’énergie solaire est une source clé du futur mix énergétique de la méditerranée. Pour répondre aux besoins de chaleur, de froid et d’électricité. Une consommation qui a naturellement tendance à augmenter, compte tenu du développement économique, social  et démographique de la rive Sud.

 

Le solaire : des technologies dont les coûts baissent et baisseront à mesure que le marché européen implémentera la directive des 20% d’énergie renouvelable d’ici 2020, que des démonstrateurs comme Solúcar verront le jour au Nord et surtout au Sud de mare nostrum. Une Europe qui verdit son énergie, l’occasion d’enrichir la politique de voisinage, de renforcer la coopération (investissements, transferts de technologies et de savoir-faire, formation, réglementation, normes et labels, …).

 

Le solaire, des technologies compétitives et stratégiques pour habiter, circuler, communiquer, dessaler l’eau, … vu 21ème siècle en méditerranée. L’énergie solaire est une source inépuisable de solutions. Une aventure humaine aussi ...

 

Tag(s) : #Plan Solaire Méditerranéen

Partager cet article

Repost 0