Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Grenelle de l’Environnement veut verdir l’économie française, et les industriels de l’énergie solaire s’emploient à concrétiser cette belle, bonne et nécessaire idée en emplois. Dans un environnement économique teinté d’angoisse avec son lot de licenciements quotidiens, le secteur solaire donne du baume au cœur. Ainsi, la semaine dernière, deux évènements industriels solaires remarqués pour le pavillon solaire France. Si le soleil se couche à l’Ouest, l’industrie solaire y nait pour un avenir prospère et ensoleillé.

 

Solaire Direct : construction d’une usine en Poitou-Charentes

La Région Poitou-Charentes et la société Solaire Direct ont annoncé lundi 28 septembre 2009 la signature d'un protocole prévoyant l'installation prochaine d'une usine de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques cristallins en Poitou-Charentes. Une installation industrielle qui s'inscrit dans le plan solaire de la Région, et qui devrait entrer en service début 2011.

Solaire Direct a choisi le bassin châtelleraudais pour installer une unité de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques cristallins, permettant la création de 80 emplois directs. Solaire Direct mise sur la dynamique de marché développée en Poitou-Charentes et en France. Si l’objectif national (5,4 GW pour 2020) retenu par le gouvernement est jugé « petits bras » pour les experts européens, objectivant un cumul à peine supérieur de 200 MW par région en 2020. La Région Poitou-Charentes s'engage pour prendre un leadership solaire, avec une politique et des objectifs 2015 pour atteindre une puissance de 270 MW. C’est sur cette accélération du marché régional que l’industriel et les élus parient.

 

Inauguration d’une nouvelle usine de production de capteur solaire thermique

L'entreprise Saunier-Duval filiale de l’allemand Vaillant Group, sise à Nantes, a inauguré le 30 septembre dernier une ligne de fabrication de panneaux solaires thermiques. Un investissement de 3,5 millions d'euros pour produire 250 000 m² en année pleine de fabrication. Avec ce nouvel investissement industriel, la France produit deux fois plus de capteur solaire thermique qu’elle n’en installe (en comptant en sus les usines de Clipsol, Dijoux, Giordano, Viessmann, …).

L’objectif affiché de Saunier-Duval est de prendre 5% du marché français dopé par le fonds chaleur, et d’exporter vers les pays de Sud de l'Europe tels que l'Espagne et l'Italie. Ralf Otto-Limbach, membre du directoire, tout comme Carster Voigtländer, managing director de Vaillant Group, ont fait le déplacement pour l'occasion, histoire de promouvoir l’efficacité énergétique des nouveaux produits de l’industriel. Vaillant ne veut pas être en retard et manquer l’opportunité des 20 % 2020.

Déjà, en juin 2008, le groupe allemand a lancé une ligne de panneaux solaires à Gelsenkirchen en Allemagne, qui tourne en ce moment à 80% de sa capacité (250 000 m²). Plus d’un an après, Vaillant ouvre sa deuxième unité de fabrication de panneaux solaires à Nantes, chez Saunier-Duval. C’est le second « chaudiériste » à voir le solaire en grand, à l’instar de Viessmann qui a ouvert une usine à Faulquemont en Moselle en 2007.

L’usine solaire à Nantes n’a pas encore créé d’emploi net, mais a évité d’en détruire.  « Cette implantation industrielle n'a pas généré de création d'emplois mais se réalise sur la base des transferts de compétences avec des formations à la clé. En fonction de la dynamique du marché, deux ou trois équipes pourront se relayer tout au long de la journée » affirme Franck Lavalloir, le responsable du site de Nantes qui emploie six cents personnes. Un bel exemple de la transition énergétique…

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :