Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour trouver des idées neuves « de gauche », il ne faut pas aller à la fête de l’Huma, le fatras de la gauche de la gauche française, même si les concerts valent le coup. Non, peut-être lire le dernier numéro de Courrier International et son dossier « Dur, Dur d’être de gauche », débats et idées des Amériques et d’Europe. Prolonger la lecture sur internet, aller lire le Manifeste d'Euston, pour refonder l'alliance de la gauche et des progressistes.

 

Vous allez pensez que je suis devenu anglophile, car ce manifeste est né outre manche, écrit par un groupe d’intellectuels et d’universitaires qui avaient entre autres habitudes, de se retrouver dans un pub proche de la station de métro londonienne Euston, pour échanger in vivo.

 

Le manifeste d’Euston prend ses racines dans l'Internet, il a émergé de la "blogosphère", où des démocrates et des progressistes se sont entendus pour proposer un nouveau positionnement politique. Si la plateforme euston manifesto est riche d’échanges et de débats de bon niveau (contributions uniquement en anglais), le manifeste est lui traduit en français et d’autres langues. 

 

Ce manifeste représente un positionnement quasiment inconnu (non représenté) dans la gauche française. A sa lecture, on verra en miroir les compromissions, les idées frelatées qui habitent un pan entier de notre paysage politique. Il présente sur 15 principes, une déclaration d'intention politique très pertinente pour notre société mondialisée. Que les progressistes français qui savent lire l’anglais, chaussent leurs  lunettes pour se mettre à y penser et s’en inspirer.

                    

Ainsi, on ne trouverait plus d’excuse pour la tyrannie, on refuserait de faire preuve de "compréhension" et d’indulgence à l’égard des régimes et des mouvements réactionnaires qui haïssent et combattent la démocratie, … Une bonne idée pour exercer un droit d’inventaire de la diplomatie française (en Afrique et ailleurs) et pour démystifier le culte castriste très prisé dans l’hexagone.

 

Que faire de pragmatique pour « gérer » et profiter de la mondialisation, plutôt que de pousser des cris d’orfraies contre le néolibéralisme (les français sont champions du monde dans cette catégorie !) ? Considérer comme une priorité l'adoption universelle des conventions de l'Organisation Internationale du Travail, aujourd'hui négligées par nombre d'Etats autour du globe. De même, pour un développement porteur de liberté, la globalisation doit être synonyme d’intégration sociale et de respect de la justice sociale, ne pas dégrader l’environnement. C’est possible, si l’on se mettait à la tâche de réformer en profondeur de grandes institutions en charge de la gouvernance économique mondiale (Organisation Mondiale du Commerce, le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale). Il n’y a pas de honte à être libérale, il n’y a pas d’inéluctable en économie, et la mondialisation serait une source de plus de liberté si nous savions mieux la gouverner. Bien entendu la quête du développement global doit être poursuivie d’une façon compatible avec une croissance écologiquement durable.

 

Sens critique et ouverture, c’est dans le code génétique d’Euston. Tirant la leçon de l'histoire des compromissions, à gauche, avec les crimes du stalinisme et du maoïsme, ou comme des exemples plus récents avec certaines réactions aux crimes du 11 septembre 2001, l'alliance honteuse nouée au sein du mouvement "anti-guerre" avec des théocrates obscurantistes, la défense légitimes des Palestiniens qui dissimulent ou exploitent parfois des arguments antisémites derrière l’appellation d’"antisionisme"... Le manifeste récuse la notion qu'il ne saurait y avoir d'adversaires à gauche. Ceux qui font cause commune avec des forces anti-démocratiques doivent être critiqués directement et vigoureusement. Il récuse de même l'idée qu'il n'y aurait pas à droite des idées et des personnes dignes d'intérêt. Il faut entendre avec intérêt, toutes les voix et idées qui contribuent au renforcement des droits et usages démocratique et à la lutte pour le progrès, qu'elles soient de droite ou de gauche.

 

Le manifeste d’Euston inaugure un site Internet destiné à soutenir le courant de pensée qu’elle espère représenter, et vous y trouverez de nombreux blogs et sites fondateurs, comme exemple de forces numériques progressistes en action, outre manche et outre atlantique.

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0