Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre deux voyages, suivre la campagne électorale française. Les socialistes inventent comme ils peuvent leur primaire. Un exercice périlleux, mais qui vaut sans doute mieux que la guerre larvée qui a lieu à l’UMP.

 

S’attarder sur une mesure proposée cette semaine par Ségolène Royal., le « jury populaire tiré au sort » pour contrôler les élus. Là, Ségo nage en plein populisme. Car être populiste, c’est en appeler directement au « peuple » pour justifier des postures (ou des actions) à l’encontre des institutions. Le peuple n’a pas la vérité infuse, il faut arrêter la démagogie.

 

Faut il que les corps intermédiaires (syndicats, associations, partis, journaux, ...) soient suffisamment affaiblis pour qu'il faille réinventer, par un jury populaire tiré au sort, la mission que les corps intermédiaire sont sensés accomplir ? C'est à dire le contrôle des décisions prises par les élus, la tentative d'influence de la décision publique dans un cadre constitutionnel (liberté d'expression, séparation des pouvoirs, ...).

 

Franchement, ce jury est une farce. La démocratie participative est extrêmement difficile à mettre en oeuvre, y compris avec les corps intermédiaires qui sont normalement là pour produire de l'analyse et des propositions, face à ceux qui sont en position de décider. Le droit de grève s’exerce. Le lobbying (qu'il faudrait par ailleurs officialiser et encadrer) joue à plein sur toutes les décisions, grandes comme petites...

 

Il n'y a pas besoin d'être tiré au sort pour être exigeant démocratiquement vis à vis de ses élus. Lettres, courriels, téléphone et rdv à leur permanence, et maintenant blog et e-média coopératif, … chaque citoyen peut déjà exercer son devoir d'information et contrôle, profiter de sa liberté d'expression et d’association, vis à vis des politiques et élus de leur mairie, département, région, de l'état, ... L’accès à l’information est relativement simple, mais il faut commencer par s’intéresser à la chose publique que l’on nomme politique.

 

Un autre remède, plus efficace que le jury populaire, est dans le recul de l’abstention et l’inscription sur les listes électorales.

 

Alors, ce jury populaire serait il une farce populiste de trop, qui annonce le désenchantement ségolien ? 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :