Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Bulgarie, est devenue officiellement membre de l'Union européenne en même temps que la Roumanie, le 1er janvier 2007. Maintenant, la famille européenne dîne à 27,  et l’on n’a toujours pas de menu constitutionnel à se mettre sous la dent…

 

Angela Merkel fera ce qu’elle peut comme « Présidente » de l’Union européenne, mais les ambitions de l’Allemagne s’abîmeront vraisemblablement sur l’absence de moyens politiques de les réaliser. Elle a une réalité, la France : c’est en effet elle qui détient la plupart des cartes de la relance européenne après son « non » à la Constitution européenne du 29 mai 2005. C’est de la France que dépend l’avenir du traité constitutionnel et donc de l’Union puisque sans elle, aucune sortie de crise n’est possible. Sorry Angela, il faudra attendre que la France se soit choisi un nouveau Président de la République et une nouvelle Assemblée nationale (dead line 17 juin) pour présider le dernier Conseil Européen des 21 et 22 juin. La marge de manœuvre est très étroite.  Pour ceux que ça intéresse, lire le très bon article de Jean Quatremer sur Coulisses de Bruxelles, UE

 

Pour les blasés de l’Europe, pour les sceptiques de l’élargissement, pour ceux qui se demandent confortablement ce que roumains et bulgares pourraient apporter à la famille Europe, je conseille la lecture  d’Ivan Krastev et de son article Ces pays que la Russie dispute à l'Europe :

 

« Nous pouvons apporter à l'Europe la conscience de sa fragilité. Dans nos pays, on sait par expérience que les choses ne sont pas là pour toujours. Nous avons vécu dans un système communiste qui donnait l'impression de l'éternité, et il s'est effondré du jour au lendemain. L'actuelle génération d'Européens de l'Ouest a peut-être besoin qu'on lui rappelle que les constructions qui paraissent les plus fortes peuvent disparaître. »

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0