Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots clés griffonnés le matin en allant à Nice, en écoutant la radio. Un article écrit dans la foulée, 3 pour le prix de 2. Canaliser l’énergie qui m’inspire : la métamorphose des possibles. Développer la réflexion sur ce nouveau Parti Démocrate initié par Bayrou, dans le TGV qui me ramène à Paris.

 

Il était dit que la présidentielle aurait sa surprise, et la surprise est là, à retardement : naissance de la rénovation sociale démocrate française. Une recomposition du paysage politique avec un « opni » (objet politique non identifié) en France : le Parti Démocrate. Que le PS ou UMP gagne ou perde, n’infléchira pas la dynamique de rénovation portée par les sociaux démocrates.

 

 

Bayrou est un bon stratège, qui va bénéficier d’une opportune dynamique, malgré sa relative défaite du 22 avril. En provoquant un bouleversement au PS, dont une partie va nécessairement tomber du côté de la social démocratie (et de l’Europe), il pousse les lignes assez loin à gauche. Ce que le dernier Congrès du PS n’avait pas fait (l’acceptation du social réalisme et du projet européen sans ambiguïté), il a poussé Ségolène à l’accepter en quelques jours. Une victoire de Ségolène confirmerait ce mouvement d’ouverture au centre, une défaite imposerait une mue inévitable au PS. Bref, les deux combinaisons profitent au Parti Démocrate.

 

Pour l’UMP, Sarkosy doit gagner par la « modération » et devrait gouverner avec la droite modérée. Après le flirt de l’extrême au 1er tour, il lui faut rassurer et respecter ses électeurs. Rassembler à un coût, et sa politique en serait vraisemblablement marquée, s’il habitait le poste de président. D’autant qu’il n’est pas certain d’obtenir une majorité UMP à l’Assemblée, le Parti Démocrate risque de sérieusement perturber le 3ème tour : celui des législatives.

 

 

Ils sont lamentables, ces dinosaures de la politique, qui clament que la finale se joue à deux, et que Bayrou doit quitter la scène jusqu’au 6 mai. La décision de CSA, tenu par des hommes de l’UMP est scandaleuse. En quoi un débat entre Ségolène et Bayrou sur Canal +, serait contraire à l’équité démocratique ?

 

 

La rénovation sociale démocrate va à l’encontre de la posture clivée, celle qui bloque la France depuis 25 ans (cf droit d’inventaire). A l’encontre du pouvoir d’obstruction des conservatismes, qui nous engluent dans l’idéologie et la guerre politicienne faite par une caste de (vieux) cumulards.

 

La rénovation sociale démocrate fait naître un engagement politique nouveau. Une marée de blogs roulent pour cette révolution douce, lucide, écolo-progressiste et humaniste, l’aviez vous remarqué ? Sans esprit partisan, principes de l’ouverture, du dialogue, et de la confrontations d’idées mûries au gré de parcours différents. Emergence presque spontanée de trenta/quadra/quinquas, qui las d’une démocratie confisquée, veulent maintenant s’impliquer dans une nouvelle agora. Nouveaux venus dans la politique, ils revendiquent des valeurs communes essentielles, et le choix d’une voie démocrate libre et indépendante, pour réinventer l’intérêt général. Je fais parti de ces simples citoyens habités d’un désir de changement, qui veulent prendre part à l’écriture du futur …

 

La rénovation sociale démocrate est une dynamique de la maturité, qui a la réforme équitable et la confrontation au principe de réalité/responsabilité, dans son génome politique. Régénérer et faire vivre la liberté, l’égalité et la fraternité, est un espoir accessible, une utopie concrète à réaliser avec une nouvelle génération qui se lève.

 

Héloïm Sinclair, Démocrate.

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0