Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lire le Figaro tous les jours n’est pas une lecture saine à long terme. Mais il faut bien être capable d’envisager la carte mentale du « peuple sarkosyste », en comprendre les ressorts et les aboutissements, pour anticiper ce que pourrait être l’après 6 mai.

 

L’édition du 28 avril déverse sans filtre la propagande du staff de campagne de NS : Français, l’on tente de vous voler le 2nd tour, vous faire revenir à la 4ème République. Ce débat de Ségolène avec le 3ème homme, c’est bassesse et combine, … voilà ce que retient le Figaro du débat entre SR et FB du 28 avril. Remarquez que dans une poussée schizophrénique (ou masochiste, au choix),  ce journal partisan  propose à ses lecteurs l’intégralité du débat Royal/Bayrou en vidéo sur son site internet. Allez comprendre, ce débat est nul, régressif, antidémocratique, blablabla, … mais regardez tout de même. Comme quoi, il reste une petite flamme de liberté au 14 bd Haussman ;-)

 

La rédaction, en phase avec le QG de la rue d’Enghien, n’a pas vu que la France avait changé. Sauf le respect des 31 % d’électeurs du 1er tour, et même parmi ceux là, nombreux sont les français qui pensent que notre démocratie mérite une dialogique politique où l’on peut être d’un avis différent, sans devenir pour autant des ennemis. Des électeurs adultes et responsables, qui veulent entendre de l’échange critique de bon niveau, pour dépasser les petites phrases et les postures. Il n’y a pas une majorité contre une autre, mais un peuple qui écoute les propositions pour faire son choix. Une France où la vérité naît de l’échange courtois, et non de la guerre.

 

Ce débat, exemplaire (et atypique) par sa qualité, a relégué la méthode Sarkozy aux vieilles recettes d’un chefaillon en campagne. En moins de deux heures, le candidat UMP est devenu profondément ringard, has been dans l’habit de Napoléon prêt à tout pour le sacre. Sarkosy se retrouve seul, à camper le va-t-en guerre de la politique. Il a face à lui, le syndicat de la République apaisée. Aux français de choisir.

 

Et dire que le candidat de l’UMP se targue, pour faire moderne, de vouloir abandonner les dogmes, pour un pragmatisme fédérateur (discours du 22 avril au soir). 7 jours plus tard, dans la lumière crue du réel, même avec ces 31 %, Sarkozy apparaît isolé, déjà enfermé dans la tour d’ivoire de l’Elysée, coupé du mouvement réel de la société. NS devra énormément travailler sur lui-même pour que le débat du mercredi 2 mai, atteigne la qualité d’échange entre FB et SR du 27.

 

 

Pour continuer mon billet sur la lecture du Fig, un article qui fait froid dans le dos (mais qui rassure sans doute le lectorat apeuré du journal) : Une sentinelle du troisième type à l'essai dans le ciel. Il s’agit d’un nouveau type de drome, aéronef sans pilote, sorti d'un roman de H.G. Wells. Cette sentinelle du troisième type est bel et bien à l'essai dans le ciel de France. En toute discrétion. Susceptible de devenir un précieux atout pour les services de sécurité, l'engin, encombré d'électronique, est capable de détecter depuis le ciel un départ d'incendie, de scruter une bande de casseurs dans une manifestation ou de rechercher un enfant perdu en forêt. ...

Un redoutable mouchard. Baptisé « Quadri France », l'appareil a été dévoilé début mars dans une caserne d'Arcueil (Val-de-Marne) à des gendarmes. Outre la recherche de disparus en rase campagne comme en haute mer, il a la capacité de lire les plaques d'immatriculation pour optimiser la traque des chauffards. Ce redoutable mouchard, sensible à la moindre fumée, pourrait aussi survoler les cités en cas de violences urbaines.

 

Et Quadri France ne fait pas que surveiller, des tests sont menés pour embarquer des poudres ou des gaz hilarants qui seraient largués sur des émeutiers...

Conclusion hyper rassurante de l’article : Si l'entreprise fleurit, le ciel de France sera colonisé par la première flotte d'ovnis volant aux couleurs de l'État.

 

Sans vouloir vous commandez, il faut lire, offrir, promouvoir « Deux ans après, et si vraiment, tout devenait possible … », pour réveiller la « bien pensance » de beaucoup. Cette fiction qui pousse la logique sécuritaire quelques crans plus loin que celle qui prévaut aujourd’hui. Quadri France nous prouve que la fiction pourrait très vite être rattrapée par la réalité (« Deux ans après » -  téléchargeable ici en pdf).

 

Tag(s) : #heloim.sinclair

Partager cet article

Repost 0