Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On savait qu’en France, les shootés de l’atome civile avaient le culte du secret et des réseaux d’influence efficaces, mais là, on a franchi la ligne de la république bananière.


On se demandait déjà à quoi servait un débat public sur la construction de l’EPR, alors que toutes les décisions ont déjà été prises en haut lieu. En dehors d’enrober la pilule, avec un semblant de cache-sexe républicain pour l’opaque atom’cratie française… Là, on frise le ridicule.


Le Réseau "Sortir du nucléaire" s'est procuré la copie d'un document confidentiel défense qui reconnaît explicitement que le futur réacteur nucléaire EPR est vulnérable face à un crash suicide d’un avion de ligne.


La Commission Nationale du Débat Public censure le texte du réseau "Sortir du nucléaire" qui évoque ce document "Confidentiel défense". Six lignes seront supprimées par un sticker dans le document d'information destiné à être distribué aux citoyens intéressés par la question. Pour la CNDP, il vaut mieux que les citoyens restent ignorants du risque de type « 11 septembre » pour l’EPR, que de courir le risque de poursuites pour « compromission »…


La seule solution pour éclairer le débat, comme on le voudrait dans une démocratie dite « moderne » face à des choix si stratégiques, serait que l’Etat déclassifie le document « confidentiel défense ». C’est sans doute avec cette pensée naïve, que deux porte-parole du Réseau “Sortir du nucléaire” se sont rendus hier à l’Elysée, rencontrer un conseiller du Président. Et que les péripéties continuent : ils ont été immédiatement interpellés et interrogés par la Police, et leurs documents ont été saisis.


Et pendant ce temps là (remarquez le silence des journaux télé), EDF invoque des impératifs de sécurité et ne souhaite faire aucun commentaire. L'Agence de Sûreté Nucléaire (ASN) n'est pas plus loquace. Et AREVA, par la voie de sa Présidente Mme Lauvergeon, ment de manière éhontée en affirmant que « le réacteur EPR est conçu pour résister à tout, y compris les chutes d’avions ». Demi mensonge me direz-vous, puisqu’il résiste à un avion de chasse. Peut-être, mais ça nous fera une belle jambe et une grosse catastrophe, si c’est un Boing ou un gros Airbus qui tombe !


Ne pouvant pas publier ce document complet pour des raisons légales, le Réseau "Sortir du nucléaire" publie sur son site internet (www.sortirdunucleaire.fr) la lettre du Directeur de la branche énergie d’EDF (non couverte par le secret défense) qui accompagne le document confidentiel défense, mais qui elle aussi, est très explicite sur la vulnérabilité de l'EPR.


 

Sans vouloir jouer le primaire antinucléaire, il est grand temps que l’on trouve le bon niveau de démocratie dans la discussion des choix énergétiques. Entre une loi sur l’énergie qui rend complexe l’installation des éoliennes, un gouvernement qui n’ose pas augmenter le tarif d’achat de l’électricité solaire, un débat public sur l’EPR aux dés pipés, et les folies budgétaires d’ITER, … j’ai la terrible impression d’être un citoyen berné, qui voudrait sortir de l’atom’cratie française !

Tag(s) : #France atom’cratique

Partager cet article

Repost 0