Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Patrice De Maistre, ancien gestionnaire de la fortune de Mme Liliane Bettencourt a été mis en examen et écroué vendredi 23 mars 2012. C’est un rebondissement dans « l’affaire Bettencourt » qui va empoisonner la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. Les dernières révélations font état de forts soupçons d’un financement occulte de la campagne de 2007 de Sarkozy par la famille Betttencourt, avec la complicité de Patrice de Maistre en liaison avec Eric Woerth, trésorier de l’UMP et de la campagne de NS.

Le juge bordelais Gentil en charge du dossier « Bettencourt » a mis Patrice De Maistre en prison, semble-t-il pour « l’attendrir ». Pour un homme de cette position sociale, être incarcéré comme un vulgaire détenu de droit commun va le tordre, le vriller... Pour ne pas porter seul le chapeau d’avoir rapatrié 800 000 € de Suisse en profitant d’un abus de faiblesse de la vieille milliardaire, PdM pourrait se « mettre à table » pour dire au juge à qui étaient destinées ces valises de billets, opportunément réceptionnées avant de rencontrer Eric Woerth en pleine campagne électorale en 2007. Woerth servirait alors de fusible pénal pour le candidat président, qui pourait se retrouver incarcéré avant le 6 mai 2012…

Un fusible pénal à court terme, qui ne protègera pas bien longtemps Sarkozy du retentissement du fracas médiatique dans sa campagne. « L’affaire Bettencourt et le financement de Sarkozy 2007 », c’est une grenade dégoupillée qui est lancée. La force de la déflagration dépendra de l’éventuelle mise examen/incarcération d’Eric Woerth et surtout du calendrier, avant/après le 22 avril ou le 6 mai… Le juge Gentil a l’air de vouloir avancer vite, ce qui pourrait précipiter le candidat à sa succession au bord du précipice…

Si Patrice De Maistre craquait et mettait en cause Eric Woerth avant le 6 mai 2012, Nicolas Sarkozy serait gravement à la peine... Le soupçon de s’être fait financer illégalement sa campagne électorale par les milliardaires Bettencourt en 2007, ne ferait vraiment pas « candidat du peuple » en 2012. Et surtout, ce serait totalement illégal. Affaire à suivre d’une machine à perdre…

 

Comme une affaire peut en cacher une autre, il faut aussi s’intéresser à M. Ziad Takieddine, grand copain de JF Copé et Brice Hortefeux, eux même proches de Nicolas Sarkozy. Cet homme d’affaires franco-libanais en cheville avec le clan Sarkozy depuis des lustres, intermédiaire pour le Lybie et la Syrie, a lâché une petite bombe sur BFMTV : « Secrètement, entre nous, je vais voter (pour François Hollande, ndlr), bien sûr… Il utilise un (kärcher), mais cette fois-ci pas pour nettoyer des banlieues mais pour nettoyer la saleté qui est à la tête de la République. La mafia qui est à la tête de la République ». Le même a quelques jours plus tôt donné une interview assassine contre Nicolas Sarkozy à l'hebdomadaire Le Point (classé à droite et pro-Sarko). Cette montée en puissance médiatique d’un ancien ami sarkoziste en disgrâce est révélatrice du climat ambiant pro-alternance… Elle pèsera moins que l’explosion de l’affaire Bettencourt dans le jours à venir, mais participe au climat/décors…

 

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :