Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

climatebutton-300x294.jpgJe ne serai pas à Copenhague cette fin d’année, trop de choses à faire en France … Néanmoins, je ne boude pas mon plaisir de voir les préoccupations « vertes » sur le devant de la scène mondiale. Je dirai « enfin », il y a une mobilisation globale qui fait émerger une prise de conscience au plus haut niveau, que « notre » modèle de développement est suicidaire pour l’humanité.

 

Nous avons déjà consommé 10% du nouveau siècle, et qu’en avons-nous fait ? Veut-on vraiment persévérer dans la décadence, au même rythme que cette 1ère décennie ou en accélérant encore un peu plus pour précipiter la fin ? Toutes les crises (économique, alimentaire, sociale, énergétique, environnementale, …) ont rendez-vous à Copenhague, sur fond de lutte contre la crise climatique.  Toutes ces crises ont marqué les années 2000, ont explosé dans notre quotidien après une progression à bas bruit des années durant.


Copenhague est un show case de l’espoir qu’un monde meilleur est possible. Que la civilisation humaine est capable de redéfinir ses modèles pour s’adapter aux contraintes. Copenhague rebaptisée "Hopenhagen" ("le port de l'espoir").

 

Hopenhagen, ouvrir une nouvelle voie d’espoir à Copenhague, faire de la prochaine décennie une période de transition où l’on renverse les tendances. Moins de fossile et moins de fissile, pour plus de liberté avec les énergies renouvelables ;-) Il nous faut inventer un nouveau monde, porteur d’espoir. Il nous faut une gouvernance de la mondialisation pour forger de nouvelles solidarités pacifiques.

 

C’est un bouleversement social et global qui va commencer après Copenhague. The world post-Copenhague would be better, what else ? Clore la décennie de la décadence, peut-être la meilleure nouvelle du siècle avec l’ère post-Copenhague…

 

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0