Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce week-end, Madame le Ministre de l’Economie intervenait sur Europe 1. Interrogée sur la réduction du crédit d’impôt pour le photovoltaïque qui est dans l’air du temps, elle a justifié qu’il était urgent de fermer le robinet des aides fiscales car la France atteindrait dès 2011 ses objectifs d’électricité solaire pour 2020.

 

« Il n'y a pas de recul par rapport au Grenelle, le Grenelle qui a été engagé par Jean-Louis Borloo et voulu par le président de la République, est un effort nécessaire, je l'assume, pour engager le pays dans la modernité, pour décarboner en quelques sortes nos économies. Pourquoi on diminue le crédit d'impôt sur le photovoltaïque ? Parce que l'on a rempli les engagements. 2011, on aura atteint les objectifs de 2020. Donc, il ne faut pas qu'on continue ». « Le travail est fait ?» interrompt le journaliste. « Le travail est fait, il faut l'entretenir bien sûr. Il faut se projeter dans l'avenir et continuer. Mais on ne va pas laisser le robinet de la niche ouvert alors que l'objectif est réalisé » conclut la ministre.

 

 

Vaste mensonge, pour casser du sucre le dos du secteur photovoltaïque français, prononcé par Madame le Ministre de Bercy. Je ne vais pas tenter d’argumenter sur la file d’attente des projets dont le total pèse près de 5 GW. Sur le fait que cette file d’attente contienne des projets « virtuels », d’autres déposés en double ou en triple, d’autres qui ne seront pas possible de raccorder au réseau, d’autres qui seront non finançable… Tout cela n’est guère audible.

 

Trop compliqués, ces arguments, pas assez flagrants pour justifier l’accusation de mensonge envers notre Ministre d’Etat. Je ne vais pas non plus dévoiler des informations d’initiés au sein du Ministère de l’Environnement et d’ERDF (qui gère le réseau électrique), où ces 5 GW sont après audit et analyse, ramenés à 3 GW de projets photovoltaïques tangibles. 3 GW qui pourraient fondre à 2 GW, compte tenu des multiples embuches que l’administration sème et des difficultés pour financer des projets… Les bruits de couloirs ne font pas une vérité.

 

Pour caractériser le mensonge de Mme Lagarde sur Europe 1 à propos du photovoltaïque et du crédit d’impôt, il faut revenir aux fondamentaux. En 2020, tous les bâtiments neufs devront être à énergie positive ou à énergie zéro ! En d’autres termes, à cette échéance, il n’y aura plus un seul bâtiment qui sortira de terre en France, qui n’aura intégré un système photovoltaïque pour compenser sa consommation électrique issue du réseau. Regardons le paysage français et les permis de construire, il y a moins de 1% des bâtiments neuf qui intègrent du photovoltaïque. C'est-à-dire qu’il reste plus de 99% du chemin à parcourir en matière de développement du photovoltaïque dans le secteur du neuf, pour atteindre les objectifs du Grenelle de l'Environnement (et de la Directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments). Un très long chemin pour une Ministre qui croit être arrivée en 2011 à l'objectif !!!

 

Le bon sens pourrait-il percoler jusqu’à Bercy ;-) Pour le moins, que le ministère arrête sa propagande mensongère !!!

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0