Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009 touche à sa fin, et le ministre Besson chasse en terre FN. L’animateur félon du débat sur l’identité nationale n’évite aucunes fanges, il s’y roule avec une certaine délectation. Expulsion d’afghans vers leur pays en guerre, caution des dérapages de sa collègue Nadine Morano, justification d’écouter/susciter les plus viles paroles du peuple, … Ce Laval des temps moderne bien en cour en Sarkozie, dégoulinant d’égo, n’imagine pas qu’il pourrait passer par les pertes et profits de l’intérêt électoral.


Le débat sur l'IN passera-t-il l'année ? Avec les dérapages contre « l'immigré islamiste » qui  tiennent lieu de marqueurs du débat, qui visent une communauté en bonne partie française, le risque réel est la montée du FN. Un risque coûteux pour l'UMP à quelques mois des régionales... Aussi, le concert des ténors devrait aller grandissant contre Besson, même si Sarkozy fait le sourd jusqu'à présent... Après Villepin et Baroin, des membres du gouvernement tels Xavier Darcos, Hervé Morin, Hervé Novelli, Martin Hirsch, Yazid Sabeg, …, on entend maintenant Alain Juppé. L’ancien premier ministre canarde l’utilité d’un tel débat : « Pour moi, la question « Qu’est-ce qu’être français ? » ne se pose pas vraiment. En tout cas, nous connaissons la réponse. Les pères fondateurs de la République, il y a deux siècles, l’ont déjà apportée avec trois mots qui restent d’une actualité totale : liberté, égalité, fraternité. Ajoutons-y la laïcité, et on a l’identité française … ». 


Un thème qui divise la majorité, qui fait monter le FN et revigore le centre gauche en repoussant les chrétiens démocrates et les bobos vers Europe Ecologie et le PS, c’est une équation électorale qui est dangereuse pour l’UMP. D’autant que l’électeur n’est pas dupe tant la ficelle est grosse, ce débat sur l’IN est destiné à occuper le terrain médiatique et faire occulter la crise économique et sociale. Une basse manœuvre politique aux résultats incertains, voir dangereux, qui ne répond pas à la demande politique des français.

 

Ce qui m’inquiète, ce sont les traces que laissera un tel débat dans la société française. Légitimation d’un racisme ordinaire ? Après avoir visé la communauté assimilée musulmane, on s’en prendra aux juifs ? Définition du vrai français, du bon bicot et du mauvais métèque ? Recul de la laïcité, alors que l’on n’imagine pas que l’arable puisse se séculariser ? Remise en cause du droit du sol, qui date du 16ème siècle ? Refoulement du droit d’asile et de générosité ?… Quel sort pour les futurs réfugiés climatiques, quand on constate le sort qui est fait aux afghans ? On voudrait nous faire croire que notre identité est menacée, alors que c’est le bien vivre ensemble qui est attaqué par un débat qui ne fait que diviser.

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0