Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’écoute plus vraiment notre omni-président Sarkozy, tant il a démonétisé le verbe et dévalorisé la fonction. Toutefois, la radio était allumée ce vendredi soir, et ses vœux de nouvel an me sont arrivés comme une vague d’immondices. Cette nouvelle séquence n’a plus l’odeur de soufre de l’identité nationale, mais elle a toujours le goût de l’autosatisfaction. Avec nouveauté de l’épisode, un Sarkozy en posture de protecteur - de la veuve et de l’orphelin peut-être, de son socle électoral surtout - dans les « starting-blocks » pour 2012.


Pour le reste, ce ne sont pas des vœux aux français, mais une page de propagande électorale à l’adresse des électeurs tentés par le FN, maillée de gages à son cœur électoral de droite.

 

 

Le chanoine d’honneur de la basilique de Latran a cette fois défendu la laïcité et le refus du communautarisme. Il a aussi dit toute sa détermination à bouter hors de la sainte terre de France, la burqua… Y aura-t-il des minarets subliminaux sur les prochaines affiches de l’UMP ?


Outre un couplet sur le respect de la loi, les devoirs en contrepartie des droits, bla-bla-bla…, notre omni-président n’a pas s’empêcher de formuler une proposition populiste : l’introduction de jurés en correctionnelle. Une vraie embardée sur les terres des Le Pen, père, fille & Co. « Les protéger [les français] de la violence chaque jour plus brutale de la part de délinquants multi-réitérant en ouvrant nos tribunaux correctionnels aux jurés populaires. Ainsi c'est le peuple qui pourra donner son avis sur la sévérité de la réponse à apporter à des comportements qui provoquent l'exaspération du pays ».

 

Multiplier les lois contre la délinquance, empiler les textes et les peines ne suffit plus. L’agité de l’Elysée veut que le sort des voleurs de poules et de la racaille soit directement remis aux mains du peuple - comme si ce dernier pouvait être plus dur qu’une justice expéditive et paupérisée, qui croule sous les textes et la pression des procureurs... Une mesure totalement inapplicable d’ici 2012, destinée à charmer les électeurs de Marine.

 

Cette posture volontaire de père fouettard de la justice a toutefois ses limites. Pour les voleurs de bœufs, les receleurs et bandits en col blanc impliqués dans des « affaires », silence, embargo, black-out, pas un mot. Rien sur les financements occultes de l'UMP, de Liliane Bettencourt à Omar Bongo. Rien sur les avocats qui ont permis au laboratoire Servier d’éviter le fisc pour s’enrichir d’avantage et ainsi mieux promouvoir son médicament Médiator qui a empoisonné des français… Rien sur la République des connivences et des trafics d’influence…

 

 

Ce « nouveau » Sarkozy dans sa séquence « protecteur » de la nation me fait peur. Acculé au tréfonds des sondages de popularité, il n’a que la future présidentielle comme objectif. Il ne propose rien d’autre que de continuer d’avancer à toute vitesse dans la voix de « ses réformes ». Menteur avec sa tirade « mon devoir est de privilégier en toutes circonstances l'intérêt général », alors qu’il n’a fait que défendre des intérêts particuliers depuis 2007, il ne dessine aucun horizon désirable, ne dégage aucune perspective... Utiliser un discours clivant pour présenter ses vœux à la nation est le comble de la vulgarité politique, c’est stupéfiant…

 

Dans un prochain billet, des vœux indignés,

Bonne année ;-)

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0