Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo primaires 2012

«Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire», ainsi, j'irai voter dimanche pour le premier tour des primaires citoyennes.

 

Le PS et ses alliés de gauche ont réussi leur pari d'imposer la primaire comme une modernité politique « à la française ». Personne ne sait prédire pour cette innovation politique, combien de français iront voter ce dimanche : 1, 2, 3, 5 millions ? Le PS pesant environ 200 000 adhérents, le parti radical de gauche quelques milliers, dépasser le million sera déjà un franc succès, au-delà c'est du bonus. Une sorte de poussée de fièvre anti-sarko exprimée de façon citoyenne et positive.

 

Un des enjeux de cette primaire, est de pouvoir choisir la/le plus à même de bouter Sarkozy hors de l'Elysée en 2012. Toutefois, le premier tour permet d'exprimer sa préférence de cœur, en donnant sa préférence à celle/celui censé(e) incarner un courant de pensées/d'idées proches des siennes. Car au-delà de la personnalisation - et il faut de l'étoffe humaine pour accéder à la fonction - les français progressistes peuvent "choisir" celle/celui le plus proche de ses préoccupations au 1er tour, et celle/celui qui pourra tenter de battre Sarkozy au 2nd tour.

 

 

Contre toute attente de l'establishment et des apparatchiks, au sein même du PS et à l'UMP qui les débinait énormément au début du processus, les primaires citoyennes sont un succès d'intérêt populaire. Bien entendu, il y a loin entre regarder/écouter les débats des primaires et aller voter, toutefois, l’attention a été forte et remarquable. Les français sont curieux d’entendre les alternatives à la politique prônée par le clan Sarkozy, par millions. Aussi, le nombre de français qui se déplaceront ce dimanche sera un indicateur très pertinent de la vigueur de la force qui veut activement une alternance en 2012. L’analyse des votes, leur répartition géographique, sociologique, …, sera également riche d’enseignement.

 

 

La droite s’est convertie aux primaires « citoyennes » pour sa « famille » politique. Après en avoir dit pic et pendre, après avoir mis en œuvre des manœuvres d’empêchement en refusant de mettre à disposition des salles publiques pour le déroulement du scrutin, l’UMP est en train de se convertir. Fillon a dit que la droite n’échapperait pas aux primaires en 2017, NKM qui a refusé de prêter une salle à Longjumeau en 2011 s’est découverte adepte des primaires à droite pour 2017, la droite parisienne vient d’en acter précipitamment le principe d’une primaire pour les municipales de 2014 à Paris. Ces ralliés de la dernière heure, qui ont été de farouches opposants aux primaires citoyennes, est une première victoire symbolique du PS sur l’UMP. L’un a su moderniser le processus démocratique de sa « famille » tandis que l’autre conservateur, est acculé à suivre. Il serait facétieux que d’aucuns à droite proposent une primaire pour 2012, pour savoir si Sarkozy est le candidat adoubé par son camp ou pas ;-).

 

 

  

 

 

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0