Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

europa« Europa » est un cahier de presse européenne découvert dans le Monde (cahier n°20844 daté du 26/01/12). C’est un supplément d’âme pour dépasser le nationalisme, en se reliant au présent de l’aventure commune depuis 1957. La citoyenneté européenne est relative, elle n’est pas une évidence pour le demi-milliard d’européens qui nous sommes. Pour ceux qui se ressentent/se vivent européens, les temps sont durs, on se sent esseulé, on en vient à douter de ses convictions communautaires... L’Union européenne semble paralysée, l’Europe ne semble plus un horizon porteur d’avenir, mais un cadre supranational qui apporte la rigueur et peu/pas de solutions… Alors qu’EL PAÏS, the guardian, gazeta, LA STAMPA, Süddeutsche Zeitung et Le Monde, sorte un journal commun, « europa », je dis bravo. Que six grands titres de presse européens collaborent pour présenter l’Europe sous des angles différents (et pas systématiquement europhile, loin s’en faut) au travers d’un journal commun multilingue, je trouve cela très intéressant. Europa est une aventure éditoriale que je salue, nous en avons furieusement besoin, plus que jamais. 

 

 

Une sup europa
Europa, 16 pages qui j’espère sera un supplément hebdomadaire, c’est peu et en même t emps beaucoup. Que des journaux « mainstream » tentent une réhabilitati on d’une part de rêve européen, sans occulter les trous/manques dans la réalité de l’image idyllique, est nécessaire. Europa donne chair à une abstraction et pas seulement avec des hauts fonctionnaires/experts qui administrent l’UE, mais avec des européens, anciens et nouveaux, citoyens lambda, qui se vivent pleinement au-delà de leur pays d’origine, appartenir à une communauté de destin.

 

 

Si je devais retenir un seul article de ce premier numéro d’europa, je retiendrais celui avec Umberto Eco, intellectuel universel d’origine italienne, Umberto nous enjoint d’enraciner l’identité européenne « avant que la crise ne la détruise entièrement ». Umberto Eco nous parle d’un chemin métis, judéo-chrétien et grec, qui s’est nourri des cultures nordiques, germaniques et andalouses, pour accoucher d’une culture multiforme sur une terre prospère, intelligente et meurtrie par deux guerres mondiales. Ce chemin est une Europe à la croisée des chemins, nous ne pouvons le laisser aux seuls nationalistes qui attendent en embuscade que l’Europe trébuche. « Europa » pourrait commencer à relier des citoyens européens, attachés à ne pas reproduire les erreurs du passé…
 

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0