Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le BSW-Solar, l’organisation professionnelle solaire allemande vient de présenter sa feuille de route pour la filière  photovoltaïque allemande d’ici 2020. Cette étude nommée « Feuille de route photovoltaïque 2020 - Indications pour l´industrie solaire » représente la contribution du secteur solaire allemand pour engager les négociations politiques dans le cadre de la révision de la loi allemande sur les énergies renouvelables (EEG) prévue en 2012.

 

Cette feuille de route solaire a été réalisée en collaboration avec les cabinets de consultants Roland Berger et Prognos. Elle s’articule autour de neuf objectifs et propose vingt deux mesures. L’électricité solaire y est considérée à la fois comme une contribution énergétique stratégique pour le mix énergétique allemand - qui vise 100% d´énergies renouvelables d’ici 2050 - et comme une l´industrie compétitive et exportatrice au niveau international.

 

L’industrie allemande veut à la fois maintenir son leadership technologique mondial et développer son outil industriel national non délocalisé, en visant une réduction de plus de 50% des coûts des systèmes photovoltaïques d´ici 2020. Elle se projette comme une filière mature, qui va contribuer positivement (emplois, balance commerciale, …) à l´économie nationale allemande d’ici 2020, après avoir bénéficiée d’un soutien public sur trois décennies.

 

La feuille de route se base sur une capacité photovoltaïque installée d´ici 2020 de 52 GW (objectif officiel du gouvernement fédéral) à 70 GW (objectif + du BSW Solar). Cet accroissement de la contribution solaire est un investissement  qui ne pèsera pas plus de 2 cents par kWh, soit moins de 2 euros par mois pour un foyer moyen (financés par l’EEG-Umlage, équivalent à notre CSPE en France) selon le BSW-Solar.

 

Le secteur photovoltaïque allemand bat tous les records, et ce champion mondial mérite d’être étudié avec sérieux et intérêt. Le BSW-Solar prévoir une augmentation de la capacité installée de 8 GW en 2010 et de 6 GW en 2011, alors qu’un peu plus de 9GW étaient installés à fin 2009. Le marché est calé sur une augmentation des capacités installées par an de 3 à 5 GW après 2011. De quoi donner le vertige quand la France s’égosille d’un objectif de capacités cumulées d’ici  2020 de 5,4 GW.

 

Les objectifs allemands pour sa filière photovoltaïque pour 2020 sont :

-       12% de parts de marché pour l´industrie allemande au niveau international

-       Une augmentation de la capacité de production de modules de 2 GW à fin 2009 à 8,5 GW (+6,5 GW)

-       Une augmentation de l’emploi dans le secteur industriel PV allemand de 18 000 à fin 2009 à 32 000 (+ 14 000 emplois)

 

-       Un investissement de 5% du chiffre d´affaires du secteur dans la recherche et développement

-       Une contribution positive de la filière photovoltaïque allemande dans l´économie natioanle hauteur de 25 milliards d´euros d´ici 2030

 

L’outil industriel qui va se dessiner en Allemagne est gigantesque. D’ici 2020, c’est l’équivalent de 5 EPR solaires par an qui sortiraient des usines solaires allemandes.

 

L´étude, ainsi qu´un résumé de ses points clés, peuvent être téléchargés (en allemand) sur le site du BSW. http://www.solarwirtschaft.de/medienvertreter/pressemeldungen/meldung.html?tx_ttnews%5Btt_news%5D=13451&tx_ttnews%5BbackPid%5D=737&cHash=3c14529aa3

 

Tag(s) : #Solar Buzz

Partager cet article

Repost 0