Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce 8 février, jour des questions à l’Assemblée Nationale, Michèle Alliot-Marie subit un feu nourri de la part des députés d’opposition, qui réclament sa démission. MAM est partie en vacances dans un pays en révolution, de surplus, elle a utilisé un jet privé mis à sa disposition pour faire du tourisme dans le désert et éviter de traverser des villes en révolte contre la dictature… Comme Ministre des Affaires Etrangères de la France, cela est indigne et elle devrait en tirer toutes les conséquences…


Notons que ce n’est pas Patrick Ollier, Ministre chargé des relations avec le Parlement, qui pourra essayer d’amadouer, voir de calmer les parlementaires d’opposition, à propos du des scandales tunisiens de MAM (vacances, vols en jet privé, proposition d’aider Ben Ali avec police française, …). Car Patrick Ollier, ministre de son état, est aussi le compagnon de Michèle Alliot-Marie. Et à ce titre, il était du voyage des vacances de Noël au dessus des émeutes… Donc, si MAM devait partir, Patrick Ollier devrait aussi démissionner.

 

 

Fillon a rappelé en début de séance à l’AN, que lui et le chef de l’Etat apportaient leur soutien à MAM. On aurait pu penser que c’était pour faire l’économie d’un mini-remaniement avec deux postes à pourvoir, pour marquer leur refus de céder au PS... Toutefois l’explication est plus triviale. Car si Fillon défend MAM et ses affaires « tunisiennes », c’est que lui-même va être épinglé pour des affaires égyptiennes. En effet, le Canard Enchaîné à paraître demain, détaille les vacances de fin d’année de M. Fillon en Egypte, dévoilant au grand jour, que le Premier ministre a emprunté un avion appartenant à Moubarak pour aller visiter un temple à Abou Simbel.

 

Les services du PM ont publié un communiqué dans l’après midi, pour tenter de dégonfler le souffle que va provoquer les révélations du Canard Enchaîné.

 

Utiliser les moyens de transport mis à sa disposition par un gouvernement étranger dictatorial pendant ses vacances, pose-t-il un problème en soi, alors que la rue égyptienne était calme à cette époque là ? Le Caire a-t-il facturé ce transport aérien à Matignon ? Dans l’affirmative, cette facturation a-t-elle été imputée sur la solde du Premier ministre ?

 

Autant de questions qui ne manqueront pas d'être posées dans les heures et jours qui viennent. Difficile d'y répondre. Il est certain que la situation de François Fillon n'est pas tout à fait la même que celle de Michèle Alliot-Marie.

 

Toutefois, le Premier ministre ne peut plus lâcher sa ministre des affaires étrangères pour ses immorales escapades tunisiennes, alors que lui-même a profité à titre privé des largesses de Moubarak. Aussi, pour ne pas se crasher après son escapade égyptienne aux frais des égyptiens, François Fillon en est rendu à soutenir coûte que coûte Michèle Alliot-Marie et son compagnon Patrick Ollier. Si la diplomatie française en sort un peu abîmer et affaiblie au Proche-Orient, ce n’est pas si grave du moment qu’il y a un avion qui pilote ;-) Tout cela ne fait que souligner les liens de l’oligarchie politique française, avec nombre de régimes autoritaires…

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0