Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La victoire est franche et nette, François Hollande remporte le second tour de la primaire citoyenne sans discussion ni recompte des voix, comme habituellement en congrès du PS. Il est ce soir, le candidat désigné du PS pour affronter Nicolas Sarkozy en 2012, pour l’élection présidentielle. A noter, que l’augmentation du nombre de votants (+6%) et un score sans appel (56%) en faveur de François Hollande, sont des signaux de la mobilisation contre Nicolas Sarkozy. Hollande a maintenant un mandat clair : rassembler autour d’une opposition crédible, qui puisse remporter une majorité d’adhésion en 2012. Près de 3 millions de français se sont mobilisés pour dire de façon citoyenne « basta Sarkozy et ta clique », nous désignons un candidat pour te sortir de l’Elysée. François Hollande 2012, c’est parti !

 

Son profil plutôt centriste, moins écolo-compatible que Martine Aubry, laisse de la place au premier tour pour le Front de Gauche et Europe Ecologie Les Verts. Ces derniers, en discussion sur l’accord de mandature et les places éligibles aux prochaines législatives, vont vendre négocier âprement. Toutefois, l’interdépendance est telle que le PS ne peut gagner sans EELV, et ceux-ci ne peuvent rien sans alliance avec le PS… Le niveau d’intention de votes pour le FN sera sans doute le juge de paix, entre vote utile et vote de cœur au premier tour. Toutefois, avoir un candidat socialiste dans une dynamique positive, à 6 mois des élections, est plutôt de bon aloi. Il a maintenant une légitimité démocratique pour attaquer Nicolas Sarkozy et sa majorité, sans relâche ni concession.

 

Pour répondre à l’UMP et à l’Elysée, qui crient au hold-up médiatique du PS avec sa primaire, je voudrais rappeler le rouleau compresseur médiatique de l’omniprésident en début de mandat. Son temps de parole n’étant pas décompté  sur le temps de la majorité, Sarkozy a saturé tous les écrans et toutes les ondes pendant des mois – des années, à partir de mai 2012. Il était partout, tout le temps, intervenant sur tout et n’importe quoi, sans hiérarchie, sans pudeur pour sa vie privée et son côté bling-bling. Si sa « représenditialisation » passe maintenant par une diète médiatique, il ne faut pas en vouloir aux médias de traiter la politique « chaude », alors que l’UMP n’a rien à dire aux français et que le président est mutique sur la crise économique.

 

La primaire citoyenne est un succès sur lequel construire. La 3ème mi-temps qui commence va durer jusqu’au 6 mai 2012. Les échanges entre Aubry et Hollande ne sont rien, en termes de violence à ce qui va suivre. Ils font partis du match, demain commence aujourd’hui, rassemblés, pour faire perdre Sarkozy et obtenir le meilleur de la gauche représentée par un énarque… Autant dire que Hollande n’a pas un chèque en blanc ni une tâche facile...

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0