Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sarko-neo-leader-maximo.jpgUn sommet en grandes pompes à Cannes, le G20 en France sous omniprésidence sarkozienne devait être la reconnaissance de l’omnipuissance de son président. C’est finalement une grande claque pour l’Europe qui devra se débrouiller toute seule pour résoudre ses problèmes de dettes souveraines et de croissance économique. « G 20venement essayé de jouer au chef d’orchestre du monde … ». Sarkozy a juste été un bon animateur de la réunion des grands de ce monde, il s’est retrouvé responsabilisé au sein du directoire franco-allemand, a plastronné au côté d’Obama et surjoué l’humilité auprès du président chinois… En synthèse du G20 de Cannes 2011, se sont des avancées qui se payent de mots et pas de réalités, bref du vent électoral. La seule grande victoire de Sarkozy avec ce G20 en France, c’est d’avoir arraché une interview croisée avec Obama, en direct sur TF1 et France2 au JT du soir, pour marteler que lui joue dans la cour des grands tandis qu’un autre se frotte aux petites affaires corréziennes… Quelques minutes de comédie et rien d’autre, alors que la crise grecque a été renvoyée à une tragédie nationale de portée européenne, et le rôle de la France à un destin universel…

 

Lundi 7 novembre, gueule de bois en Sarkozie, c’est la cure d’austérité pour les français après le G20. C’est le plan de sauvetage du triple A national, à 8 milliards d’euros d’économie pour rester dans les clous des agences de notations, pour rester « crédible » et financer à moindre coup notre déficit structurel, pour continuer à regarder Angela Merkel dans les yeux…Ce ne pas pire que les italiens mais pas loin. Le maillon faible, après les grecs, semble être les italiens, nouvelle martingale des spéculateurs. Heureusement que Giulia Bruni Sarkozy est née du bon côté des Alpes et surtout pas dans le Péloponnèse… ;-)

Lundi 7 novembre, administrer un remède de cheval qui n’hypothèque pas trop l’élection de 2012 et ne fâche pas trop les soutiens de l’UMP, voilà l’équation impossible que doit réussir le gouvernement Sarkozy/Fillon. Une augmentation ciblée de la TVA réduite de 5,5% à 7% pour la restauration, l’hôtellerie et la rénovation du bâtiment, ça se plaide politiquement. 1,5% d’égoïsme pèseront peu vis-à-vis de l’intérêt général... Reste à connaître de détail du plan d’austérité français, pour évaluer son équité...

 

« G 20nement tenté de faire montre d’autorité malgré que je sois un roi nu », voilà la vérité de Sarkozy. Le président français signe son échec en devant tendre la sébile aux pays émergents (Chine, Inde, Brésil, …). La France, puissance moyenne doit en rabattre alors que ses fins de mois sont financées à crédit…Une France à genou devant le bon élève allemand, où la conservation de son triple A va coûter cher électoralement, pour des ajustements trop longtemps repoussés. Un comble pour la droite de se faire probablement punir dans les urnes, pour une politique qui aura été plus à gauche que ses faucons ne l’espéraient…

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0