Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement Hollande/Ayrault me fait penser à un baquet d’eau tiède. Un peu à gauche mais point trop, un peu vert mais pas trop surtout pas, il se hâte lentement le temps que des commissions aboutissent et que certains ministres se poussent du col, alors que les députés ont fait de la figuration jusqu’à présent… Plus de 120 jours que François Hollande a été élu et sa popularité dégringole. Le « maintenant » du changement se fait attendre, et cette promesse de campagne en voie de trahison pèse lourd dans le désamour des français… Ces impatients ne se contentent pas d’un détricotage de quelques lois symboliques de la sarkozie, ni d’une baisse de quelques centimes sur le litre d’essence, ils veulent du changement tangible « maintenant » ! François Hollande n’a pas beaucoup promis pendant sa campagne électorale, mais il a encore trop promis, alors que son « maintenant » est à envisager au futur hypothétique…


 

Faire mine de découvrir l’ampleur de la crise après 120 jours pour temporiser l’appétit de changement, n’ajoute pas à crédibiliser l’exécutif ! Car on ose imaginer que l’équipe arrivée aux manettes s’était préparée à une crise qui dure depuis des années… Excuse écartée!

 

Ce n’est pas le projet de loi fiscale pour taxer les riches à 75% au-delà de 1 million d’euros de revenu par an qui va consoler ceux qui ont le cœur à gauche. Le ministère des finances s’est ingénié à transformer cette fiscalisation exceptionnelle en passoire, pleine d’exonérations. Notre cerveau des finances publiques n’a subi aucun changement au niveau de ses hémisphères avec l’alternance, l’un cherche toujours à faire payer d’avantage le plus grand nombre de français tandis que l’autre veille aux grains des intérêts de « l’upper-class » pour alléger «son fardeau » fiscal. Cette promesse symbolique de la campagne 2012, est devenue un projet de taxation passoire qui ne rapportera pas grand-chose, avouez que c’est ballot comme symbole…

 

Va-t-on trouver un peu plus d’audace et d’élan du côté de la politique environnementale ? La grande conférence de la transition écologique des 14&15 septembre ressemble de plus en plus à un Grenelle 3, on prend les mêmes et on recommence… Nous verrons ce que l’Etat jacobin est prêt à lâcher en terme de décentralisation énergétique, et si ce gouvernement va réellement avancer dans la transition énergétique et s’attaquer à la refonte du logiciel productiviste pollueur et prédateur. Alors que l’on peut cultiver le doute sur la motivation écologique à la tête de l’Etat, il reste à attendre, et ce n’est pas bon pour la cote de confiance…  

 

 

François Hollande essaye de reprendre la main avec de la communication. Un nouveau régime de deux déplacements par semaine en France au menu de la rentrée, une ITW au Monde vendredi, une autre ce dimanche soir 9 septembre au journal TV de TF1,…, il a besoin de visibilité pour faire de la pédagogie sur son action et tenter de s’acheter un peu de temps auprès des français impatients. Lui dire qu’à trop lambiner pour trouver des compromis adaptés aux jeux des lobbys, le baquet d’eau tiède va se refroidir et entraîner vers les abîmes sa cote de popularité…

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :