Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 semaines, 10 candidats, il en restera deux en finale au soir du 22 avril, François Hollande et Nicolas Sarkozy vraisemblablement. Un mois pour que le cirque se mette enfin en mode politique.

A droite, avec un cap toujours plus à droite de la droite, même plus besoin d’utiliser pudiquement le mot halal pour faire référence au « problème » musulman français sans se faire épingler pour stigmatisation. L’islamiste fondamentaliste terroriste de Toulouse, va donner l’occasion à tous les dérapages. Si l’endoctriné radical salopard toulousain avait été nazillon, l’on aurait parlé d’une dérive individuelle. Là avec ce moudjahidin devenu fou qui a grandi au pays du cassoulet, il est à craindre que la suspicion contre les musulmans soit exploitée/propagée… Marine Le Pen a ouvert le feu. A voir comment Nicolas Sarkozy va lui emboiter le pas pour exploiter ce sinistre fait divers à son profit.

Ainsi va la campagne électorale, avec une poussée émotive au hasard des évènements tragiques du récit national. Encore chef des armées et de la mise en scène martiale, le candidat-président va exploiter ce filon pour récupérer quelques intentions de vote. Il va nous faire la stratégie Bush 2004 mise à jour et francisée. Bush, honni après un premier mandat, avait joué à fond la carte de la cohésion nationale face à l’ennemi extérieur irako-afghan. 2012, à Paris, d’aucuns voudraient jouer cette même carte face à un ennemi intérieur, tapi dans les banlieues le front usé par le tapis de prière… Insaisissable avec qu’il ne passe à l’action, ce terroriste pourrait « terroriser » la campagne de Sarkozy marabouté par Buisson.

A suivre… Ce challenger de lui-même devrait user la ficelle avant le 22 avril, et faute d’un nouveau fou/barré/barbu qui surgisse en France profonde pour un massacre, ce thème trop complexe et dangereux laissera la place à l’actualité économique et sociale, au cœur de la préoccupation des français.

Par ailleurs, la justice va surgir dans l’agenda électoral, à propos de proches de Sarkozy (Eric  Woerth, Ziad Takieddine…). Ça va sentir bon la république irréprochable. La justice est une vieille dame qui se hâte habituellement lentement.  Elle vient de s’emballer. Patrick De Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de la milliardaire Bettencourt, a été placé en détention provisoire jeudi à Bordeaux.  C’est sur le financement de la campagne de 2007 qui avait vu Sarkozy gagner, que la justice enquête avec l’UMP dans le viseur. Manquerait plus qu’Eric Woeth, l’ancien ministre et homme de confiance de Sarkozy qui a été longtemps trésorier de l’UMP aille en cabane avant le 6 mai, et la république irréprochable de Sarkozy sera mise au rang des antiquités et des mensonges…

 

Drôle de campagne, où le sortant a peur des juges et des médias (tous des gauchistes !!!) et joue l’outrance permanente pour seul programme alors que son bilan est calamiteux, tandis que le candidat de l’alternance « pilote » son « avance ». Ce dernier semble plus gérer le capital d’envie d’alternance, qu’être offensif. Aussi, il se fait mordre sur son flanc gauche par un Mélenchon très bon tribun qui pousse les feux sans espoir de gagner ni insulter l’avenir. C’est entre autre du bon report de voix du Front de Gauche  sur Hollande, que ce dernier espère sortir vainqueur au soir du 6 mai, alors que les communistes veulent garder un groupe de député à l’Assemblée Nationale après les législatives de juin. Je relève qu’avec les écologistes d’EELV qui ont fait une sortie de route électorale prématurée, Mélenchon fait aussi vibrer la fibre écolo…

 

J’ai faim de politique, une faim de loup !!! La politique, la vraie, celle qui est censée notre proposer des choix de vivre ensemble, est diablement absente de cette campagne électorale, alors que la France voit sa prospérité mise au défit par les crises passées, en cours et à venir. Une élection relève sans doute du registre théâtrale. Toutefois, nous méritons mieux qu’une pièce de boulevard. Le scénario souffrirait moins de ne pas faire l’impasse sur l’éthique de responsabilité et de vérité.

 

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0